Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres Etude des luttes et boxes de l'antiquité (B. Lopez)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Etude des luttes et boxes de l'antiquité (B. Lopez)

jeux_olympiques_lopezPeu de choses ont été écrites sur les jeux olympiques de l'antiquité. Avec cette étude in situ sur les jeux Olympiques antiques, Brice Lopez nous présente les fruits de sa recherche concernant les luttes et les boxes, telles qu’elles se pratiquaient pendant l’Antiquité. Un beau livre sur l'Histoire des sports de combats.coup-de-coeur


 

Les jeux olympiques antiques, pugilat, orthepale, pancrace, voici une thématique surprenante que cette analyse des sports de combat de l'Antiquité gréco-romaine et qui, à travers cet ouvrage, permet au profane de se confronter avec un aspect agonistique des sociétés anciennes très souvent peu ou pas connu.

Une étude sérieuse

L'auteur pour commencer, Brice Lopez, n'est pas historien de formation, mais un passionné de sports de combat, et également de disciplines anciennes et méconnues. Dans le cadre de la reconstitution historique, qui dans ce cas se nomme archéologie expérimentale, il nous livre le résultat de ses travaux avec son groupe sur ces sports antiques, afin de livrer au lecteur un regard original et scientifique.

Formé à plusieurs arts martiaux modernes, l'auteur a décidé de mettre en perspective ses connaissances avec les pratiques anciennes pour les faire émerger par leur singularité. Il commence par un point très intéressant sur la « légitimité de l'expérimentation », ce qui est très positif puisqu'il met son travail en question dès le début de la rédaction, ce qui évite de trop s'en remettre à une parole dogmatique. Cela est suivi d'une claire exposition des axes de l'étude à travers un véritable protocole scientifique découpé en plusieurs points clairement dissociés, mais se complétant de manière logique. Poursuivant la mise en place de son étude, l'auteur définit avec précision les termes devant être abordés apportant une clarté supplémentaire au lecteur. On peu objecter une certaine complexité dans les formulations ce qui rend la lecture plutôt ardue. Le style un peu « sec » est néanmoins parfaitement en phase avec les buts qui se dégagent de ce travail qui est précis, rationnel et souhaite véritablement démontrer sa validité à la communauté historienne.

Le sport antique

L'approche est en tout cas tout à fait convaincante, à la fois pragmatique quand il s'agit d'expliciter des mouvements en fonction de leur faisabilité et de leur pertinence en condition, ce que seule l'archéologie expérimentale peut nous transmettre, et à la fois en accord avec les mentalités antiques, notamment sur la question de la représentation symbolique de ces sports empreints de religiosité. A la page 42 une critique très juste est formulée contre les analyses très simplistes qui ont pu être formulées à propos des sports antiques longtemps considérés comme des disciplines archaïques et sans grande valeur technique. Tout le travail réalisé par le groupe de Monsieur Lopez, reprenant les sources disponibles, qu'elles soient littéraires ou iconographiques (poteries ou bas-reliefs), réalisé d'une manière tout à fait conforme aux codes employés par les historiens, tend à prouver le contraire et montre combien le sport de combat dans l'Antiquité était à la fois dépositaire d'une longue tradition (depuis au moins Homère au VIIIe siècle av. J.-C.), et en même temps d'une grande codification des règles visant à le rendre attractif pour un public de connaisseurs.

Les sources

jeux_olympiques_lopezDe nombreux questionnements jalonnent l'étude, montrant par leur densité l'importance du travail réalisé en amont. Nous ne sommes pas, dans ce cas précis, dans le cadre d'une simple étude littéraire ou même archéologique. La démarche de reconstitution implique de retrouver, de se réapproprier des techniques disparues. Le matériel source est en effet certes relativement abondant, mais manque singulièrement de clarté pour le non initié. Certaines positions représentées sur des poteries par exemple peuvent induire en erreur sur qui fait quoi, qui domine...

L'emploi des sources est particulièrement vaste, maniant de très nombreuses iconographies ainsi que beaucoup d'auteurs antiques, mais on peut regretter que les chapitres des citations littéraires ou la localisation des éléments archéologiques ne soit que rarement mentionnés, surtout pour les historiens et les étudiants souhaitant approfondir sur le sujet. De même, lorsque l'auteur cite des prises particulières, il les transcrit directement en alphabet moderne sans noter le terme dans sa forme grecque.

Au final

Lorsqu'on termine l'ouvrage, le sentiment dominant est d'avoir lu un véritable compte rendu scientifique, bien documenté et solidement construit qui pêche un peu à cause d'une rédaction très formelle. Mais cette impression est résultante d'un format court qui est plus un compte rendu d'étude ou un manuel pour qui souhaite s'initier, qu'une oeuvre à vocation littéraire. Si la pédagogie dès le départ pouvait sembler un peu absente à cause d'emplois très précis, cela s'améliore grandement par la suite avec le recours à de très abondantes illustrations photographiques réalisées durant des démonstrations devant le public par le groupe de Monsieur Lopez et donc en condition réelle.

En somme, textes anciens, iconographies, photographies de l'expérimentation, mais aussi bibliographie assez dense, tous les éléments d'une bonne étude sont rassemblés. Il ne reste plus qu'au futur lecteur de se faire sa propre opinion.

Les Jeux Olympiques antiques : Pugilat, Orthepale, Pancrace, de Brice Lopez. Editions Budo, 2010.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire