Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres Le fantastique au Moyen Âge (S. Sadaune)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le fantastique au Moyen Âge (S. Sadaune)

Le_fantastique_au_moyen_age_couvertureL’univers imaginaire du Moyen Âge a toujours occupé une place de choix dans la vision de l’époque du monde et de ses mentalités. Entre naturel et surnaturel, l’homme médiéval vit un quotidien peuplé de manifestations merveilleuses, de miracles, de monstres et de héros fabuleux, d’apparitions tant divines que démoniaques. Cet univers a ainsi donné lieu une prolifique production artistique médiévale, iconographique, architecturale et littéraire qui ne cesse aujourd’hui encore de nourrir la nôtre. Samuel Sadaune nous propose de revenir à ces sources à travers un ouvrage Le fantastique au Moyen Âge.


 

Structure et intérêt historique de l’ouvrage

Le fantastique au Moyen Âge, pourvu d’une très belle iconographie souvent méconnue, se divise en quatre parties. Dans un premier temps, Samuel Sadaune aborde les questions de définitions, de contextes et de sources. En passant par une indispensable explication des influences principalement antiques mais également bibliques et nordiques nourrissant ce « fantastique » au Moyen Âge, il l’explicite très justement par le terme de « merveilleux » avant d’entrevoir brièvement les principaux textes marquants de l’époque. L’auteur peut ainsi se livrer dans les chapitres suivants à une vaste et complète présentation illustrée des composantes de ce merveilleux médiéval à travers trois thèmes : l’Au-delà terrifiant, l’Ailleurs inconnu et l’Autre monstrueux.

L’Au-delà terrifiant se propose avant tout d’explorer la géographie de l’autre monde avec l’Enfer et le Paradis sans oublier les Limbes ou le Purgatoire, lieux souvent méconnus mais dont l’importance dans le merveilleux médiéval est fondamental. L’auteur expose ensuite les principales figures peuplant ces mondes spirituels où s’affrontent Dieu et le diable.

L’Ailleurs inconnu aborde ces lieux fantasmés par l’homme médiéval, ces lieux dont les voyageurs tel Marco Polo nous rapportent des récits. Ce chapitre nous éclaire également sur la conception du monde qu’avaient les lettrés de l’époque, sur la conception de leur planète qu’ils croyaient dans la continuité de la philosophie grecque comme au centre de l’univers, au centre du cosmos.

LEnfer_Jrme_BoschL’Autre monstrueux dresse une intéressante liste de tous les êtres ne correspondant pas aux normes de la société médiévale et pouvant relever de facto du qualificatif de « monstre ». Fées, nains, géants, sorciers, dragons, loups-garous, etc., sont au programme de ce chapitre.

Cet ouvrage se présente avant tout comme un beau livre et non comme un livre d’histoire même s’il n’en reste pas moins très bien documenté. Les textes sont clairs, précis et indéniablement de qualité mais souvent bien trop concis. Leur synthétisme peut parfois laisser le lecteur-spectateur sur sa faim, l’auteur restant bien souvent trop en surface, se limitant à présenter ce merveilleux médiéval sans en expliquer les tenants et les aboutissements. L’absence d’analyse des illustrations se fait également sentir. Retenons simplement – et c’est là le plus important – qu’il met un savoir méconnu ou ignoré à la portée du grand public et contribue à la découverte ou la redécouverte de véritables trésors visuels de l’art médiéval.

La vision d’une époque toujours aussi sombre

Assez récurrente dans les ouvrages de vulgarisation traitant de cette période historique, Samuel Sadaune n’évite pas l’écueil de tomber dans une vision indéniablement noire – trop noire – du Moyen Âge. Il ne s’en cache pas. Il suffit de se référer aux qualificatifs des trois thèmes qu’il aborde : l’Au-delà terrifiant, l’Ailleurs inconnu et l’Autre monstrueux. Toutefois, le merveilleux médiéval est tout autant composé d’un Au-delà rassurant, d’un Ailleurs féérique et d’un Autre divin aussi bien dans l’iconographie que la littérature médiévale. Par exemple, quand l’auteur évoque Dante et ses voyages dans l’Au-delà, c’est à l’aide de citations et d’illustrations sur l’Enfer qu’il le fait et non sur le Paradis (l’œuvre de Dante, La Divine Comédie, datant du début du XIVe siècle se compose de trois parties : l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis). Lorsqu’il parle de l’animal fabuleux qu’est la licorne, symbole de pureté par excellence, c’est à travers une iconographie violente et sanglante loin du calme et de l’apaisement de représentations comme les tapisseries de La Dame à la Licorne.

Dante_le_PurgatoireNous pouvons ainsi regretter qu’à travers cette fresque du merveilleux médiéval, celle-ci soit principalement tournée vers une vision de peur et de mort, une vision où l’Enfer, le Diable et ses créatures maléfiques prennent le pas sur le Paradis, Dieu et son panthéon de personnages saints. Cette vision est renforcée par la prédominance de documents iconographiques datant du XIVe et du XVe siècle, deux siècles particulièrement rudes pour l’homme médiéval en proie aux guerres, famines et épidémies et qui voient le développement de nouvelles mentalités religieuses avec une piété plus personnelle, un renfermement sur soi dont la production artistique de l’époque se fait l’écho. Cet ouvrage expose ainsi un merveilleux médiéval bien sombre qui n’est pas le reflet de la réalité des productions littéraires et artistiques de l’époque.

Que retenir ? Un vaste et splendide tableau du « fantastique » médiéval.

Au final, c’est un simple mais passionnant tableau du merveilleux au Moyen Âge que dresse Samuel Sadaune. A travers de magnifiques documents iconographiques, cet ouvrage est avant tout destiné à un large public désireux de découvrir cet imaginaire médiéval, d’entrevoir les rêves et surtout les peurs pouvant habiter les hommes de cette époque et d’explorer un univers qui ne cesse de fasciner.

Le fantastique au Moyen Age de Samuel Sadaune. Editions Ouest-France, Octobre 2009.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire