Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres La Première Guerre mondiale en caricatures (M. Bryant)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La Première Guerre mondiale en caricatures (M. Bryant)

bryant-markS’il existe de nombreux ouvrages se basant sur l’iconographie pour raconter des périodes comme le Moyen Âge ou la Renaissance, c’est moins le cas pour la Première Guerre mondiale, à l’exception des photos d’archives. C’est le principal atout de l’ouvrage de Mark Bryant, mais plus encore parce qu’il a choisi de se concentrer sur les caricatures, une vision originale, surprenante mais souvent pertinente des événements, qui plus est abordés d’une multitude de points de vue.


 

 

Un Âge d’or de la caricature ?

Dans son introduction, Mark Bryant rappelle l’importance de la caricature à une époque où évidemment l’internet, la télévision n’existaient pas, et où la radio était tout juste balbutiante (les premières émissions ne datent que des années 1920). Si le dessin satirique existe depuis bien longtemps, il s’est surtout développé au XVIIIe siècle, et plus encore au XIXe siècle au sein des journaux et de revues en plein boom.

Le début du XXe siècle peut donc facilement être considéré comme un Âge d’or pour la caricature, et le premier conflit mondial comme le théâtre « idéal » pour en aborder tous les aspects, satiriques et propagandistes.

Un ouvrage plein et varié

L’un des atouts de La Première Guerre mondiale en caricatures est la grande diversité des origines des caricatures présentées. Mark Bryant a ainsi utilisé près de 500 dessins (couleur ou noir et blanc) venant de dessinateurs des deux camps, français et allemands, mais aussi britanniques ou russes, ou encore polonais, américains et même australiens (la couverture du livre) et argentins !

Ces dessins sont tirés des principales revues spécialisées de l’époque, mais également de journaux, de livres et d’affiches. Beaucoup sont des « oubliés » qu’on peut même qualifier d’inédits.

Chronologie et contexte

L’auteur/compilateur fait le choix logique de la présentation chronologique (malgré quelques « écarts » peu dommageables), avec la bonne idée de commencer avant la guerre (remontant même à l’après 1870) et de terminer un peu après.

Cependant, l’une des meilleures idées est de ne pas se contenter de présenter les caricatures et leurs auteurs (quand c’est possible), mais de les situer dans leur contexte. Mark Bryant le fait tout d’abord par une louable première page pour chaque année (ou pour l’avant-guerre), où il décrit le strict contexte de la guerre, puis en classant les dessins par thèmes, et en présentant chacun dans le cadre de ces thèmes. Les caricatures ne sont plus alors que des images à regarder mais un réel moyen de raconter la guerre, et nombre de ses différents aspects, et ainsi suivre l’évolution des mentalités et des regards sur le conflit par les contemporains.

Une bonne idée

L’ouvrage de Mark Bryant est donc une bonne idée, dans le mélange d’une forme originale et agréable (le grand format rend évidemment hommage à des dessins pour la plupart bien reproduits), et d’un fond bien pensé et qui contextualise de façon très claire et utile les oeuvres présentées. Ces dernières sont pour beaucoup de bonne qualité, souvent drôles et acerbes, surprenantes, et pour certaines même « prophétiques ».

La Première Guerre mondiale en caricatures est donc à conseiller tant pour les amateurs de caricatures (et de leur histoire) que pour ceux de ce conflit, qui voudraient l’aborder par un angle résolument original. On se doit même d’insister sur son prix (25 euros), suffisamment rare dans ce genre d’ouvrage pour être signalé…

L’auteur : Mark Bryant, agrégé d’histoire, est un universitaire anglais spécialiste de la caricature. Il a été membre du jury du festival d’Angoulême. Il est également auteur, dans la même collection de Napoléon en caricatures et La Seconde Guerre mondiale en caricatures.

 

- M. Bryant, La Première Guerre mondiale en caricatures, Hugo & Cie, 2010, 160 p.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire