Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres L’Histoire de France en 1000 citations

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L’Histoire de France en 1000 citations

1000_citations« L’Histoire de France en 1000 citations » est une initiation à l’histoire, au travers de paroles de grands personnages comme des Rois, des Reines, des Prélats ou simplement des écrivains et chroniqueurs. Cet ouvrage est parfait pour aborder l’histoire de manière différente de celle des manuels scolaires, une façon plus simple et plus ludique.

 

Le contenu

Ces citations sont classées par période, débutant à l’époque de la Gaule, puis le Moyen-âge, en passant par le Siècle des Lumières pour finir à la Vè République. Chacune de ces citations est expliquée et replacée dans son contexte en un maximum de quinze lignes. Qui a dit ? Pourquoi a-t-elle été prononcée ? De quelle manière ?

Au fur et à mesure des citations, nous avançons dans l’Histoire, comme un peu dans un roman d’aventures. Pour certains rois, comme François 1er prince de la Renaissance, il y a moins de dix citations ; notre bon roi Henri IV en aligne une bonne trentaine et Napoléon 1er plus d’une cinquantaine ! L’auteur serait-elle « fan » de Bonaparte ?

La répartition du nombre de citations par période est assez surprenante : quatre cent de la Gaule jusqu’en 1789 ; cent cinquante jusqu’au début de l’Empire en 1804 ; cent vingt pour les quarante années à suivre ; deux cent trente de 1848 au début de la V è République et enfin les cent dernières pour nos cinquante dernières années.

Quelques exemples

De la première citation datant du VI è siècle av. J.-C. « malheur aux vaincus » à l’avant dernière « travailler plus pour gagner plus » lors de la V è république, nous découvrons une multitude de cas, des citations amusantes, des sérieuses, des glorieuses, certaines prononcées dans des contextes hors du commun.

De très connues comme « nous ne craignons rien, sinon que le ciel nous tombe sur la tête » prononcée par un guerrier gaulois face à Alexandre le Grand en 335 av. J.-C. ou « après nous le déluge » prononcée par Mme de Pompadour à Louis XV après la défaite de Rossbach en novembre 1757. Elle serait également attribuée à Louis XV s’adressant au dauphin, qui se moque de ce qu’il adviendra de la France après sa mort !

Des expressions presque inconnues comme « Dieu qui a frappé le père à l’œil a frappé le fils à l’oreille » comme le rappelait Calvin lors de l’oraison funèbre : Henri II le père, François II le fils, atteint d’une tumeur à l’oreille.

Des surprenantes « de là vient le discord sous lequel nous vivons, de là vient que le fils fait la guerre à son père, la femme à son mari, et le frère à son frère » dit par Pierre de Ronsard en 1562, lors de la première guerre de religion, où François de Guise massacre les peuples à Wassy.

Celle prononcée sans complexe «  Dieu merci, il est crevé » par les nièces de Mazarin à sa mort. Mazarin était si impopulaire qu’environ six mille cinq cent pamphlets furent écrits à son sujet : un record !

Des cocasses, mais véridiques « Lundi, je pris des actions ; Mardi, je gagnai des millions ; Mercredi je pris équipage ; Jeudi, j’agrandis mon ménage ; Vendredi, je m’en fus au bal ; et Samedi, à l’hôpital »…la chanson des rues en 1720, suite à l’effondrement du système de Law

Des méchantes comme « plus scélérate qu’Agrippine dont les crimes sont inouïs ; plus lubrique que Messaline ; plus barbare que Médicis » dans ce pamphlet contre la reine Marie Antoinette en 1785…

Des glorieuses « ma vraie gloire, ce n’est pas d’avoir gagné quarante batailles ; Waterloo effacera le souvenir de tant de victoires. Ce que rien n’effacera, ce qui vivra éternellement, c’est mon Code Civil » prononcée par Napoléon. Le code civil deviendra le Code Napoléon. Fondement du droit civil, les pays européens s’en inspireront pour édifier leurs lois.

Certaines qui ont la vie dure et auxquelles le peuple et l’état se réfèrent encore de nos jours « quand le bâtiment va, tout va » citée à l’Assemblée législative en mai 1850 par Martin Nadaud, député de la Creuse ; ou encore « nous ne pouvons pas héberger en France toute la misère du monde » dit par M. Rocard en décembre 1989…une vérité d’évidence qui le poursuit encore aujourd’hui !

Ne jamais s’avouer vaincu comme le général Foch « mon centre cède, ma droite recule, situation excellente, j’attaque » en septembre 1914 à la première bataille de la Marne. « Une bataille gagnée, c’est une bataille dans laquelle on ne veut pas s’avouer vaincu ».

Plus récentes « le gouvernement a perdu le contrôle de ses facultés » faisant référence à mai 1968, inscrit sur la manchette du Canard Enchainé ou encore « la France vit au dessus de ses moyens » dixit Raymond Barre en septembre 1976…..

 

Quelques mots sur l’auteur

L’auteur Michèle Ressi, chercheur au CNRS, docteur en sciences économiques est également romancière, scénariste, auteur d’essais, de romans et de pièces de théâtres.

 

L'Histoire de France en 1000 citations, de Michèle Ressi. Eyrolles, avril 2011.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire