Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres Le Tour du Mont Saint Michel en 1300 ans

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le Tour du Mont Saint Michel en 1300 ans

Mont_5Abbaye, lieu de pèlerinage, forteresse, prison, pôle touristique, le Mont Saint-Michel est un site aux mille visages et à l’histoire incroyablement riche. C’est cette histoire que David Nicolas-Méry et François Saint-James nous invitent à découvrir dans un ouvrage ludique, très bien illustré et accompagné de nombreux fac-similés. Un bel ouvrage pour découvrir ce monument charismatique entre terre, mer et ciel.

coup-de-coeur

 

 

Le Mont St Michel illustré

François Saint-James est résident et guide conférencier du Mont Saint-Michel. David Nicolas-Méry est guide conférencier de l’abbaye et responsable scientifique du musée d’art et d’histoire d’Avranches. Ces deux spécialistes de l’histoire du mont ont écumé les archives de la Manche et, bien que ses dernières aient brulé en Juin 1944, ils en tirent la matière première pour cet ouvrage qui retrace l’histoire de l’occupation mont Tombe (site primitif du Mont Saint-Michel) depuis l’installation du premier sanctuaire par Saint-Aubert en 708 ou 709 de notre ère.

Après une rapide présentation de l’archange Saint-Michel, chef de la milice céleste psychostate (qui pèse les âmes) et psychopompe (qui accompagne les âmes des défunts), les auteurs nous font découvrir le travail des moines copistes, l’histoire religieuse, politique et architecturale de ce site depuis le premier petit sanctuaire de forme circulaire jusqu’à la Merveille, chef-d’œuvre gothique sans cesse remanié jusqu’à la fin du XIXème siècle.

On y découvre le Mont forteresse qui, après avoir été brulé par les Bretons, se dote de murailles qui en font une citadelle inexpugnable. Le Mont Saint-Michel résistera aux assauts des Anglais durant la guerre de Cents Ans comme à ceux des Huguenots durant les guerres de religion. L’archange devient le symbole de la défense de la France (notamment après la défaite de 1870 mais aussi dès Louis XI avec la création de l’Ordre de Saint-Michel) tandis qu’au XXème siècle la silhouette du site sera reprise par divers entreprises textiles souhaitant s’approprier l’idée de solidité.

On découvre également l’histoire pénitentiaire du Mont, déjà sous l’Ancien Régime mais plus particulièrement entre la Révolution et le Second Empire. L’île devient alors une prison où les conditions de détention varient entre les malheureux enfermés dans des cachots, ou pire dans la fameuse cage de fer (où on ne peut ni se lever, ni se coucher), et ceux relativement libres de leurs mouvements dans l’abbaye. On découvre également tout une société qui s’organise autour de ce contexte pénitentiaire durant lequel l’île atteint son maximum de population.

Mont_2

Mais c’est aussi durant cette période, avant même que Napoléon III supprime la prison et rende le site au culte, que les premiers romantiques obtiennent de visiter ce site chargé d’histoire qui apparait comme le vestige vivant d’un Moyen-âge fantasmé. Ainsi défilent Charles Nodier, Victor Hugo, Gustave Flaubert, Théophile Gautier, Maupassant…  Premiers touristes qui en appelleront d’autres et qui entraineront la renaissance du site avec une digue, une liaison ferroviaire et, bien entendu, la horde des marchands de souvenirs, hôteliers et restaurateurs indispensables à tout site à succès. Mais ces changements ne sont pas sans risque, sur la conservation du patrimoine à l’intérieur de l’île, mais aussi sur son ensablement.

Enfin l’ouvrage évoque tout naturellement ce qui fait l’essence du Mont Saint-Michel, c'est-à-dire sa vocation religieuse : la succession des congrégations religieuses, les tensions avec le pouvoir politique, l’importance des pèlerinages avant la Révolution, le retour progressif depuis le Second Empire.

Aux cours de ces 1300 ans d’histoire, le lecteur croise de nombreuses têtes connues. Outre les écrivains cités plus haut et les nombreux rois de France notons Guillaume le Conquérant, Bertrand du Guesclin et sa femme Tiphaine, le duc de Montgomery (régicide malgré lui d’Henri II), Jacques Cartier, Blanqui et Barbès (militants républicains emprisonnés)…

Un ouvrage accessible à tous

Cet ouvrage est écrit avec un style simple, accessible à tous, pratique (avec entre autre une chronologie en fin d'ouvrage) et plein d’humour ce qui en rend la lecture facile, rapide et agréable. La mise en page est des plus soignée avec une judicieuse variation des textures de fond de page selon les thèmes abordés. Il est très richement illustré d’environ 300 images diverses et variées : plans, photographies, extraits de la tapisserie de Bayeux, gravures, documents manuscrits, tableaux, affiches… C’est tout le fond archivistique de la Manche qui est mis à contribution. D’ailleurs, soulignons que les auteurs prennent en fin d’ouvrage la peine de présenter ces archives.  La richesse des illustrations classe immanquablement cet ouvrage dans la catégorie des « beaux livres » que l’on appréciera certes de lire mais aussi de feuilleter en flânant de pages en pages.
Mont_3

Mais pour être toujours plus ludique et attrayant, l’ouvrage ne propose pas que des illustrations mais également une douzaine de documents fac-similés. Là encore la nature des fac-similés est des plus variés : dessins d’un chanoine, donation au monastère au XIème siècle, lettre de Barbès, plans, affiches et dépliants publicitaires… Un principe à la mode qui permet au lecteur de manipuler des copies de sources historiques, lui donnant l’impression de toucher un peu plus du doigt ces personnages disparus et lui donnant un aperçu du métier d’historien.

Notre avis

Cet ouvrage retrace de façon synthétique et ludique toute l’histoire du Mont Saint-Michel ! Le lecteur se retrouve aspiré dans un cercle vertueux, entrainé dans une succession d’illustrations, de documents divers, de fac-similés, accompagnant un récit qui coule de lui-même. Sans même s’en apercevoir, emporté par sa curiosité, le lecteur apprend, en quelques instants l’histoire fabuleuse du Mont Saint-Michel qu’il n’aurait peut-être jamais envisagé d’étudier à travers un ouvrage traditionnel. Pour paraphraser le titre de notre site nous avons bien ici un livre qui propose l’Histoire du Mont pour tous. A l’approche des fêtes de fin d’année il ne fait aucun doute que « Le Tour du Mont en 1300 ans » est un choix judicieux pour offrir sous le sapin : il apportera sa touche de culture, ne s’éloignera pas trop de l’aspect religieux de la fête de Noël, et sera avec plaisir lu et feuilleté durant les longues veillées d’hiver…

 

David Nicolas-Méry & François Saint-James, Le Tour du Mont en 1300 ans, Editions Ouest France, 2011.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire