Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres Le Che (A. Ammar)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le Che (A. Ammar)

chePersonnage charismatique, légende de son vivant et plus encore après sa mort, immortalisé par un cliché célèbre, mais tout autant objet de polémiques et d’attaques, puis enfin récupéré et détourné par ce qu’il a combattu, Ernesto Guevara, dit le Che, a été l’objet de nombreuses biographies, le plus souvent hagiographiques ou à l’inverse à charge. L’ouvrage d’Alain Ammar, Le Che, se veut plus original dans son approche en abordant le révolutionnaire argentin par le biais alphabétique, mais également à travers de nombreuses photos, pour beaucoup inédites.

 

« Exhumer la mémoire » du Che

L’auteur, Alain Ammar, est grand reporter à TF1, spécialiste de la révolution castriste et de l’Amérique latine. Il a déjà publié des ouvrages sur la révolution cubaine, Castro et Che Guevara, notamment Che, le Christ rouge (Albin Michel). Mais Alain Ammar est également depuis trente ans ami avec l’une des filles du Che, Celia, qui lui a permis de faire connaissance avec le reste de sa famille, particulièrement la deuxième femme de l’Argentin, Aleida, qui a fait la révolution à ses côtés. Cela a permis à l’auteur, à défaut peut-être d’avoir un recul critique nécessaire, d’obtenir des clichés inédits, qui sont pour beaucoup dans l’intérêt de son ouvrage.

D’Aleida à Zorro

L’approche alphabétique choisie par Alain Ammar s’avère très pratique pour aborder le personnage du Che par des entrées classiques, ou plus originales. Elles sont au nombre de cinquante-six. Mais, évidemment, cela ne permet pas une synthèse et une biographie construite et réellement argumentée ; pour cela on renvoie à son ouvrage Che, le Christ rouge, entre autres.

Les thèmes traités sont très variés : la famille et les origines (« Aleida », « Argentine », « Celia »,…) ; le combat révolutionnaire et l’idéologie (« Bolivie », « Guerrier », « Marxisme », « Rebelle », « Travail volontaire », « Utopie »,…) ; l’époque et le contexte politique (« Bolivie », « CIA », « Congo », « ONU », « URSS »,…),…On y croise aussi des personnages contemporains comme « Ben Bella », « Debray », « Kabila » ou encore « Sartre et Beauvoir ». L’image, la légende et la mort tiennent évidemment une place importante avec par exemple « Béret », « Che », « Cigare », « Destin », « Higuera (la) », « Icône », « Mantegna » ou « Terán ». La face sombre de Che Guevara n’est pas non plus oubliée grâce à l’entrée « Cabaña ». En revanche, on peut estimer que certains articles sont un brin inutiles, même si parfois ils permettent de connaître un peu mieux l’homme-Guevara, au-delà du révolutionnaire, du politique et du mythe.

L’avis d’Histoire pour tous

L’ouvrage d’Alain Ammar n’est pas à proprement parler un livre d’histoire car il n’est pas une biographie, et moins encore un essai. Bénéficiant de très belles photographies, pour beaucoup inédites, agréable à feuilleter au gré des occurrences pouvant nous intéresser selon l’humeur, Le Che se destine avant tout aux admirateurs du personnage, même s’ils ne devraient pas y apprendre beaucoup plus que ce qu’ils savent déjà. Plus un « beau livre » sur le Che qu’un ouvrage historique de référence, donc.

 

- A. Ammar, Le Che, Hugo & Cie, 2011, 316 p.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire