Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres La vie des hommes de la Préhistoire

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La vie des hommes de la Préhistoire

la-vie-des-hommes-a-la-prehistoireComment vivaient nos ancêtres il y a des milliers d’années ? Il peut paraître difficile de répondre à cette question. Les progrès constants de cette science qu’est la Préhistoire et les nouvelles découvertes mises au jour par les archéologues nous apportent de plus en plus de données qui permettent de mieux y répondre. Nous est exposé dans cet ouvrage l’état actuel des découvertes sur la vie des hommes préhistoriques.

 

 

Synopsis

Les auteurs, Brigitte et Gilles Delluc, docteurs en Préhistoire sont également attachés au Laboratoire de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle et chercheurs à l’abri Pataud. Ils sont aussi les auteurs d’articles scientifiques et de nombreux ouvrages pour le grand public.

Cet ouvrage cherche à montrer l’homme préhistorique avec un regard neuf, c’est-à-dire comme un homme dont nous avons hérité un savoir-faire technique, une part de spiritualité, une base culturelle, et non comme un simple « sauvage du passé » tel qu’on l’imaginait encore au siècle dernier (une représentation hélas encore fortement présente chez une partie du grand public).

Il se compose de plusieurs chapitres depuis les premiers hominidés, qui ne sont pas des hommes, mais des pré-hommes. Le plus ancien, Toumaï, a été découvert en 2001 au Tchad et semble daté de 7 millions d’années.

Le premier homme est l’Homo habilis, apparu en Afrique orientale il y a environ 2,5 millions d’années. On lui attribue les premiers outils manufacturés, un galet aménagé avec un tranchant (chooper), ou avec deux tranchants (chopping-tool).

L’Homo erectus apparu il y a 1,8 millions d’années quitte l’Afrique rapidement et gagne en quelques dizaines de milliers d’années le Proche-Orient puis l’Eurasie. « C’est d’eux que vont naître les Néandertaliens » et les Cro-Magnons (Homo sapiens sapiens).

L’ouvrage va surtout traiter de la vie des hommes de Cro-Magnon à travers leur mode de vie : leurs manifestations artistiques (art pariétal, mobilier…), leur environnement et leur régime alimentaire (flore, faune…et par conséquent leurs techniques de chasse), et ce que l’on peut entrevoir de leur monde de représentations (sépultures, statuettes pseudo-cultuelles…).

Ils sont attestés en Europe occidentale il y a environ 35000 ans. Ceux sont des chasseurs-cueilleurs semi-nomades qui se déplacent pour intercepter la migration des rennes. Cette pratique est attestée, par exemple, par l’utilisation de silex exogènes au lieu d’habitat, mais aussi par l’âge des rennes tués qui révèlent des chasses saisonnières. Grâce aux fouilles minutieuses, la vie quotidienne des hommes de Cro-Magnon ne nous est plus inconnue. L’ouvrage montre bien que l’avancée des connaissances des temps préhistoriques passe par la complémentarité des apports de l’archéologie et de l’ethnologie. L’observation des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs comme les Lapons peut nous éclairer sur leur mode de consommation de viande par exemple (un renne par semaine par famille). Sur ce même domaine, la récupération de la peau de rennes, de chevaux ou d’ours est attestée par les traces de silex très caractéristiques de cette action visibles à la surface des ossements retrouvés. Ont également été découverts en grands nombres, les outils pour coudre et percer les peaux (poinçons en os, perçoirs en silex et aiguilles à chas).

bison

Notre avis

Cet ouvrage est très complet et répond à de nombreuses questions que l’on se pose à propos des hommes préhistoriques. Néanmoins, certaines d’entre elles restent sans réponses comme la signification de l’art pariétal, par exemple. Au cours des études faites sur les sites préhistoriques, différentes hypothèses ont été faites. Elles sont pour la plupart reprises et commentées.

Les auteurs nous présentent l’état actuel des découvertes sur les hommes préhistoriques, avec des exemples précis et bien détaillés. Mais ils prennent soin aussi de montrer que ces conclusions sont le fruit d’une lente évolution de la connaissance scientifique, d’où de nombreux retours sur les fausses interprétations qui ont marqué les débuts de la recherche préhistorique. Cette démarche tend à prouver que nos connaissances sont en constante évolution, même à court terme. À tel point que même certains points de cet ouvrage réédité en 2012 pourraient être rapidement remis en cause par les débats actuels. Ainsi, ils nous exposent la théorie d’Yves Coppens à propos de la bipédie des Australopithèques liée au climat sec et aux prédateurs : cette théorie n’a pas été acceptée par tous les spécialistes de la Préhistoire et désormais Yves Coppens lui-même reconnaît qu’elle n’est plus valable.

En plus de synthétiser les derniers résultats de la recherche, cet ouvrage est très illustré avec des photographies pour la plupart inédites. Le choix de chaque image illustre parfaitement le propos des auteurs et permet aux lecteurs de visualiser le mode de vie, mais aussi l’art et l’environnement des hommes préhistoriques. Parler d’art pariétal sans montrer de représentations eut pu paraitre antipédagogique…

Enfin, les auteurs ont un style clair avec quelques pointes d’humour qui permet à un public non spécialiste de cette période d’apprendre très simplement des aspects de la vie de nos ancêtres.

 

DELLUC Brigitte et Gilles, « La vie des hommes de la préhistoire », Editions Ouest-France, Rennes, 2012, 127 p.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire