Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres 50 armes qui ont changé le cours de l’Histoire

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

50 armes qui ont changé le cours de l’Histoire

50 armesEn cette fin d'année, les Éditions Ouest-France proposent l'ouvrage de Joël Levy consacré aux cinquante armes qui depuis la Préhistoire auraient largement impactés l'Histoire des sociétés humaines. Le propulseur préhistorique, la baliste antique, l'arbalète médiévale, les canons de siège de la Renaissance, les fusils à silex de l'époque moderne, l'artillerie à chargement par la culasse de la fin du XIXe, le char d'assaut de la Première Guerre mondiale, les V1 allemands de la Seconde Guerre mondiale, la bombe A et pour les époques les plus récentes le M-16, le RPG-7 et les drones : tous s'enchainent chronologiquement pour montrer les inexorables progrès dans le domaine de l'armement.

 

S'il est indéniable que les guerres, et par conséquent les armes, ont façonné l'Histoire, reste à savoir ce qu'est une arme ! Sur ce point, l'auteur à fait des choix qui lui sont propres, traitant de l'étrier et de la variole, mais excluant la plupart des véhicules de guerre comme les navires ou les avions. Ce choix pourrait être discutable quand on pense par exemple au rôle stratégique et politique que recouvre l'aviation militaire, toutefois c'est de la part de l'auteur un choix conscient et assumé, exprimé clairement en introduction.

Un exemple : le fusil à aiguille de 1836

Dans cet ouvrage de plus de deux-cents pages, chaque arme présentée fait l'objet d'une fiche individuelle. Chaque fiche mentionne le nom de l'inventeur (s'il est connu, sinon le peuple, le pays...), le type d'arme (arme d'hast, liquide inflammable, artillerie lourde, pistolet mitrailleur...), son année ou période de découverte, une illustration, dans quel domaine l'arme eut un impact prépondérant (social, politique, tactique et/ou technique) et enfin trois pages illustrées revenant plus en détail sur l'arme en question. À titre d'exemple, la fiche 24 est consacrée au fusil à aiguille inventé en 1836 par Johann Nikolaus Von Dreyse. Un nouveau modèle de fusil à verrou à chargement par la culasse dont la supériorité par rapport aux armes à chargement par la gueule eut un impact tactique et technique.

Ce nouveau chargement par la culasse permit pour la première fois aux combattants de recharger sans se tenir debout et ainsi de rester à couvert du feu ennemi. Qui plus est, les tireurs pouvaient recharger bien plus rapidement, augmentant ainsi la cadence de tir de l'infanterie ! Ceci est rendu possible par l'utilisation de cartouches en papier contenant une amorce. On ouvrait la culasse, on introduisait la cartouche papier dans la chambre et il suffisait de refermer la culasse pour que l'arme soit prête à tirer. Lorsqu'on pressait la queue de détente, une aiguille venait pénétrer la cartouche papier et percuter l'amorce qui enflammait la poudre et propulsait la balle dans un canon rayé assurant une certaine précision ! Quant à la cartouche en elle-même ? Le papier brulait intégralement et il ne devait rien en rester quand on ré-ouvrait la culasse.

Quand le progrès technique donne l'avantage sur le champ de bataille

 

Toutefois, l'arme de Von Dreyse n'était pas parfaite, le joint de la culasse n'arrêtait pas toujours suffisamment les gaz produits par l'explosion et les aiguilles, trop fragiles, avaient tendance à se briser. Néanmoins, la Prusse adopte ce fusil révolutionnaire en 1841 et l'expérimente lors de la deuxième guerre du Schleswig en 1864 contre les Danois lors de l'escarmouche de Lundby. La cadence de tir du Dreyse surprit les Scandinaves qui furent battus à plate couture. Quelques années plus tard, en 1866, la victoire rapide de la Prusse contre l'Autriche commence à éveiller l'intérêt des autres nations européennes pour cette nouvelle arme. Plusieurs pays européens se dépêchent d'imiter leur belliqueux voisin prussien: les Suédois adoptent le Hagström, les Italiens le Carcano et les Français le Chassepot, certainement le plus abouti des fusils à aiguille. Ainsi, même si ce type de fusil devient rapidement obsolète avec l'utilisation massive des douilles métalliques, il révolutionna en son temps la technique et l'art de la guerre et donna pendant quelques années une supériorité à la Prusse qu'elle sut utiliser au détriment de l'Autriche.

Pour conclure, et malgré quelques coquilles liées certainement à la traduction, nous avons là un petit ouvrage accessible à tous, à la lecture aisée, qui ne se veut pas une référence sur l'armement, mais bien un petit survol de cette évolution de l'armement ces deux à trois derniers millions d'années, entre le moment où l'homme tailla sa première hache en pierre jusqu'aujourd'hui où l'on cherche à utiliser au mieux la robotique pour soutenir les forces armées... « Nove sed, non nova » : la manière est nouvelle, mais pas la matière !

LEVY Joël, 50 armes qui ont changé le cours de l'Histoire, Éditions Ouest-France, 2014.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire