Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Beaux Livres Le Djihad contre le rêve d'Alexandre (J-P Perrin)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le Djihad contre le rêve d'Alexandre (J-P Perrin)

Le Djihad contre le rêve dAlexandreJean-Pierre Perrin, écrivain-journaliste, ancien grand reporter à Libération, spécialiste du Proche et Moyen Orient, a consacré, à quelques mois d'intervalles, deux livres à ces régions en chaos qu'il a longtemps parcourues. Le premier, Menaces sur la mémoire de l'humanité (Hoebeke 2016), est un beau-livre sur les merveilles architecturales du passé, aujourd'hui détruites ou risquant de l'être. Le second ouvrage, Le Djihad contre le rêve d'Alexandre (Le Seuil 2017), se situe entre l'essai et le récit de voyage sur l'Afghanistan. Deux livres donc très différents tant dans l'aspect que le contenu mais qui pourtant nous apparaissent intimement liés par une grande et forte ligne directrice : l'Histoire.

 

Le Djihad contre le rêve d'Alexandre. En Afghanistan, de 330 av. J.-C. à 2016

Que cela soit en suivant les pas d'Alexandre le Grand ou en s'échappant des attaques des hélicoptères soviétiques, que cela soit aux côtés des moudjahidines ou de l'armée française, l'auteur a inlassablement sillonné ce pays devenu le berceau du Djihad global quand le prince macédonien y rêvait de fusionner l'Orient et l'Occident. La lecture des premières pages nous confirme toute la passion de Jean Pierre Perrin pour l'Afghanistan, une passion entre exploration baroudeuse, reportage journalistique et rêverie romantique. Il nous raconte donc ce qu'il a vu et vécu depuis plus de 40 ans dans ces contrées aujourd'hui fracassées par les talibans et le terrorisme mais qui en réalité ont toujours été un théâtre de guerre, de trahisons et de massacres. Car plus qu'un livre de témoignages, il s'agit un livre d'histoire revenant sur les quelque 2400 ans de conflits de l'Afghanistan.

Entre Alexandre et les talibans, il y a bien entendu eu l'invasion soviétique mais également les hordes mongoles ou encore l'armée britannique qui mena de multiples campagnes jusqu'à l'exploitation des matières premières aujourd'hui par la Chine. De ce pays que nous ne connaissons que très peu voire pas du tout en dehors de sa sanglante actualité, nous en découvrons son histoire millénaire mais également ses coutumes et ses traditions. Citons par exemple le pachtounwali, code d'honneur offrant hospitalité et protection aux étrangers et dont bénéficieront bien paradoxalement autant Ben Laden que Marcus Luttrell, soldat américain traqué par les talibans – il s'agit de l'histoire du film Du Sang et des larmes sorti en 2013.

Jonglant sans cesse à travers les paragraphes entre les périodes du passé et le présent, Jean Pierre Perrin fait cohabiter les rêves d'Alexandre le Grand avec ceux du commandant Massoud, la peur d'un soldat grec avec celle d'un militaire français. Il livre une intéressante histoire comparée tout en convoquant la sociologie, ses récits de voyage, sans oublier la poésie et la géopolitique. Un difficile et savant exercice – avouons qu'il faut parfois s'accrocher devant l'érudition de l'auteur – qui s'avère in fine original, intelligent et rythmé. Prix Joseph Kessel au festival littéraire Étonnants -Voyageurs en juin dernier, l'auteur nous offre ainsi la captivante et mélancolique découverte d'un pays qui ne cesse de sombrer dans les ravages et la dévastation. Jean Pierre Perrin conclut d'ailleurs son livre par un triste et touchant récit sur la destruction en 2001 par les talibans des Bouddhas de Bâmiyân. C'est avec la même émotion que débute son second ouvrage avec l'interview de l'un des destructeurs de ces magnifiques et irremplaçables Bouddhas.

Menaces sur la mémoire de l'humanité : Sites en péril de l'Afghanistan à la Syrie

Menaces sur la mémoire de lhumanitéLa guerre tue ! Elle tue des hommes, mais elle tue aussi le patrimoine et la culture. Aujourd'hui, nombreuses sont les grandes cités archéologiques à avoir été pillées, saccagées voire même rasées au Proche et Moyen-Orient. Nous avons évoqué les Bouddhas de Bâmiyân retournés au néant par l'action des talibans. Plus récemment ce fut la perle du désert, Palmyre, subissant les exactions de l'État islamique. De l'Afghanistan à la Syrie, en passant par l'Irak, le Yémen, la Libye, le Pakistan ou encore le Mali, etc. nombreux sont les sites archéologiques à être victimes de destructions constituant une véritable perte pour la mémoire, pour notre mémoire. Bien aidé par de riches illustrations et photographies, Jean Pierre Perrin retrace l'histoire de ses différentes et illustres cités antiques. Mais au-delà de ce récit, l'auteur nous livre également une très intéressante analyse géopolitique sur ce patrimoine, témoin inestimable des civilisations passées, qui continue parfois dans la plus grande indifférence comme au Yémen, à disparaitre.

En effet, Jean Pierre Perrin nous explique que la destruction de ces sites relève souvent d'un « djihad » visant à faire disparaitre toute trace du passé ou de la culture des minorités religieuses. Ce n'est pas pour rien nous rappelle-t-il que la destruction des neuf mausolées de Tombouctou a été qualifiée de « crimes contre l'humanité » par la Cour Pénale Internationale de La Haye. Une décision symbolique mais insuffisante d'autant que si ces destructions sont politiques, religieuses et culturelles, elles peuvent également être économiques. Le site de Mes Aynak en Afghanistan en est un excellent exemple. Cité antique fondée par Alexandre le Grand, Mes Aynak est aujourd'hui menacée non pas par les mortiers et explosifs des talibans mais par les bulldozers d'une entreprise chinoise exploitant son sous-sol où se cache la deuxième plus grande mine de cuivre au monde.

Ainsi, qu'il s'agisse de sites archéologiques célèbres ou méconnus, les menaces sur notre patrimoine sont aujourd'hui réelles. Et si les nouvelles technologies comme l'imagerie et l'impression 3D peuvent venir à notre secours en recréant ce qui n'est plus, toute destruction n'en demeure pas moins une perte irrécupérable pour l'humanité.

Jean Pierre Perrin, Menaces sur la mémoire de l'humanité : Sites en péril de l'Afghanistan à la Syrie, Paris, Hoebeke, 2016.
Jean Pierre Perrin, Le Djihad contre le rêve d'Alexandre. En Afghanistan, de 330 av. J.-C. à 2016, Paris, Le Seuil, 2017.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire