Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Manuels Enseigner l'histoire (M. Colas)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Enseigner l'histoire (M. Colas)

enseignerLe métier de professeur d’histoire-géographie connaît beaucoup de bouleversements ces dernières années, entre les réformes de la formation (la fameuse « mastérisation »), les changements de programmes, l’histoire des arts, ou le basculement en option de cet enseignement en Terminale S. A cela, il faut ajouter tout ce qui touche à l’enseignement en général, évolution techniques entre autres (l’outil informatique). L’ouvrage de Martin Colas, Enseigner l’histoire. Entre liberté et responsabilité (Sedes), a pour ambition d’aider le futur enseignant d’histoire à s’y retrouver.


 

 

Un nouveau contexte pour l’enseignant d’histoire

Réforme de la formation, socle commun et livret de compétences, nouveaux programmes (au collège et au lycée), TICE de plus en plus présents et indispensables,…le professeur d’histoire doit faire face à une véritable révolution, tout en étant toujours confronté aux responsabilités de son métier d’enseignant, qui plus est dans une discipline régulièrement présente dans le débat public, notamment ces dernières années autour des enjeux mémoriels ou plus récemment sur les programmes (« disparition » des grands hommes, etc).

L’auteur propose donc un « guide pour réfléchir sur les enjeux actuels de l’enseignement de l’histoire et pour se préparer aux oraux des concours, mais aussi à l’enseignement ». L’ouvrage s’articule, en bon historien, en trois parties : quelle histoire pour l’école ? Pourquoi enseigner l’histoire à l’école ? Comment enseigner l’histoire à l’école ?

Quelle histoire pour l’école ?

Le premier chapitre de ce guide est très classique, puisqu’il débute par une histoire de l’enseignement de l’histoire en France, depuis la Révolution jusqu’à nos jours, avec une part importante donnée à la IIIe République, « mère de l’histoire ».

Ensuite, nous entrons dans une partie plus intéressante puisqu’elle concerne la façon de faire de l’histoire aujourd’hui, à travers la fabrication des programmes par exemple, la place de la chronologie ou plus récemment de l’histoire des arts.

Enfin, la dernière partie de ce chapitre aborde deux questions fondamentales pour le professeur d’histoire : la question du « roman national », et celle du devoir de mémoire/devoir d’histoire.

Pourquoi enseigner l’histoire à l’école ?

Le second chapitre entre un peu plus encore dans le vif du sujet en s’interrogeant sur les finalités du métier de professeur d’histoire.

Finalités intellectuelles d’abord, pour « comprendre l’histoire » et servir l’esprit critique. Finalités civiques ensuite, avec le rôle de l’enseignant d’histoire dans « l’éducation à la citoyenneté ».

Finalité culturelles enfin, avec un « l’objectif social d’une culture partagée », et notamment l’histoire de l’immigration et l’histoire des femmes.

Comment enseigner l’histoire à l’école ?

La méthode et les outils enfin. D’abord, comment passer de « l’histoire savante à l’histoire scolaire », en resituant les différentes méthodes dans leur contexte (les courants historiques), et en insistant sur l’histoire économique et sociale, et sur l’histoire politique.

Ensuite, comment le professeur d’histoire travaille-t-il, avec quels outils ? Question importante dans le contexte de la mise en place progressive des outils informatiques et numériques. Ici, l’auteur insiste plus particulièrement sur l’importance du document, tout autant incontournable dans l’enseignement de l’histoire que dans la recherche et le métier d’historien en général. Sont également traitées les questions autour du récit et du cours magistral.

L’avis d’Histoire pour tous

Les annexes de l’ouvrage sont riches, avec les textes officiels et une bibliographie thématique très pratique.

Martin Colas reste tout au long de son guide très proche des textes officiels justement, revenant sur les compétences, le Socle commun, les consignes des programmes. Son livre est donc utile pour un candidat aux concours, mais également pour un enseignant plus expérimenté qui souhaiterait un peu rafraîchir l’approche de son métier à partir d’un ouvrage clair et bien structuré. Certes, on trouve la plupart des thèmes du livre dans d’autres manuels, d’historiographie par exemple, mais il a le mérite d’être une bonne synthèse, pratique à utiliser.

En revanche, on ne peut que regretter la quasi-absence de la géographie et de l’éducation civique (même si l’auteur tente de la justifier en fin d’introduction). C’est malheureusement trop courant dans les manuels des concours, mais le CAPES est bien celui d’histoire-géographie, et le professeur est également chargé de l’ECJS. Il se questionne sur ces trois disciplines, et sur la façon non seulement de les enseigner chacune, mais plus encore de les coordonner. La logique et l’esprit de ce métier voudraient donc qu’enfin un véritable guide de l’enseignant englobant histoire, géographie et éducation civique voit le jour.

L’auteur : Martin Colas est professeur d’histoire, de géographie et d’éducation civique en collège.

 

- M. Colas, Enseigner l’histoire. Entre liberté et responsabilité, Sedes, 2011.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire