Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Romans Malefica, La voie royale (H. Gagnon)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Malefica, La voie royale (H. Gagnon)

malefica tome 2Toujours entre thriller historique et ésotérisme, Hervé Gagnon nous entraine dans le second tome de sa saga Malefica, La voie royale, sur les routes et chemins menant de la province à Paris, au cœur des forêts fréquentées par les bandits de grand chemin de la France d'Ancien Régime. Nous retrouvons ainsi Anneline Dujardin, guérisseuse accusée de sorcellerie et François Morin, armurier devenu hors-la-loi, plus que jamais poursuivis par l'Inquisition et les mousquetaires sous les ordres du cardinal Richelieu.

 

La vie de fugitif

Ayant récupérés et sauvés un vieux grimoire lors du premier tome de cette saga, nos héros errent et tâtonnent à la recherche de la signification des paraboles contenues dans ce manuscrit suscitant toutes les convoitises. Avec pour seuls indices le fait qu'un secret millénaire devrait être conservé à Paris et qu'il menace tant la couronne du royaume de France que le trône papal, ils n'ont d'autre choix que faire route vers la capitale tout en endurant les souffrances du voyage et de la traque. Car s'engage alors une véritable course-poursuite avec les redoutables mousquetaires du roi et le machiavélique inquisiteur Guy de Maussac ayant juré de faire brûler les Dujardin et prêt à tout pour prendre possession de ces précieux documents.

Notre avis

Comme toujours nous retrouvons le style fluide, visuel et direct de l'auteur. Pas de chichis, nous plongeons toujours avec autant de plaisir dans son univers sombre et cruel. Ici donc un violent XVIIe siècle, principalement campagnard et peuplé de bandits en tout genre. Moine défroqué et paillard, miséreux, putains, bourreau tortionnaire, voleurs amputés, possédée (enfin épileptique), malades, etc., c'est toute une réjouissante galerie de portraits que n'aurait pas renié un Sergio Leone dans ses westerns spaghettis et dont nous savourons les vicissitudes de leur vie.

Toutefois, force est de constater que la trame de ce second volet s'avère quelque peu en deçà des précédents romans d'Hervé Gagnon. En effet, cet opus pourrait assez facilement se résumer à une vaste et incessante course-poursuite en pleine forêt, manquant parfois d'envergure et amenant de faciles raccourcis. Les poursuivants rattrapent toujours les poursuivis quand ils ne s'y attendent pas et sans que nous sachions nécessairement comment. Quant au secret, le lecteur pourra le deviner assez aisément bien avant qu'il ne soit dévoilé. Enfin, ce tome révèle trop grandement le manichéisme presque caricatural des différents protagonistes au point de faire cliché : les gentils vraiment gentils et les méchants vraiment... méchants. Seul le personnage de François Morin tire son épingle du jeu en hors-la-loi perdu, tourmenté et s'interrogeant sur son futur. À ce titre, il n'est pas sans rappeler Gondemar de Rossal, le héros de la précédente saga de l'auteur : Damné. Si nous devions poursuivre la comparaison avec Damné, une bonne partie des personnages de Malefica manque de profondeur et de nuances dans leur construction. Reste néanmoins à savoir ce que nous réserve Hervé Gagnon dans son troisième tome car nous n'en restons pas moins divertis et attendons avec impatience de découvrir la suite de ses récits.

Hervé Gagnon, Malefica, tome 2, La voie royale, Éditons Hugo Roman, Paris, 2014.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire