Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Romans L'anatomiste (Marilyne Fortin)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L'anatomiste (Marilyne Fortin)

couv-anatomisteEn 1543, André Vésale réalisa De humani corporis fabrica libri septem, un traité scientifique fondateur de l'anatomie moderne. S'inspirant de ce traité révolutionnant la médecine, Marilyne Fortin signe avec L'anatomiste, un intéressant et original roman historique où l'art se met au service des progrès pas toujours légaux de la science au sortir du Moyen Âge.

 

Résumé

Issu d'une famille d'une grande pauvreté, le jeune et timide Blaise se révèle un don pour le dessin. Fort de ce talent, il est vendu par son père tyrannique et cruel, à un artiste qui en fait son compagnon. Débarquant à Paris, Blaise découvre alors le monde de l'art et se prend à rêver à devenir un grand artiste. Cependant, c'est une route semée d'embuches qui s'offre à lui, à commencer par le travail forcé qu'il doit effectuer auprès de Gaspard de Vallon, ambitieux et colérique chirurgien. Ce dernier n'a aucun scrupule à esclavager Blaise pour qu'il illustre son traité d'anatomie tout en lui donnant de périlleuses missions : celles de dénicher coûte que coûte et de voler des cadavres fraichement enterrés.

Notre avis

Célébrer l'art et la science dans un roman historique, nous nous trouvons de prime abord sur des thématiques moins courantes du genre. Si le début de l'histoire n'apparait pas des plus inventifs, nous nous laissons finalement et rapidement embarquer dans les tristes péripéties de Blaise, artiste de talent mais socialement très maladroit et solitaire au point de tomber dans la servitude par son manque de caractère. Et le bon travail de documentation de Marilyne Fortin n'est pas étranger à cet intérêt croissant. L'auteur nous plonge avec conviction dans l'univers de l'art et de la médecine du XVIe siècle. Elle nous entraine au cœur d'un Paris sombre et miséreux. Enfin, elle nous captive lorsqu'elle aborde la question de l'anatomie.
En effet, sa plume, fluide et agréable, s'avère particulièrement crue et réaliste lors de certains passages. Nous pensons par exemple aux chasses aux cadavres mais encore plus aux séances de dissection. Et parallèlement à ce dur et saisissant réalisme, Marilyne Fortin sait décrire avec tendresse et sensibilité la romance de ses deux personnages principaux, Blaise et Marie-Ursule. Il s'agit d'un saisissant contraste contribuant à la réussite de ce roman.

Extrait :

Pourtant, son instinct le guida vers une autre approche : dégainant son crayon comme d'autres l'épée, il décida de faire abstraction de tous ces sentiments qui se bousculaient en lui, manquant tour à tour de le faire vomir ou pleurer. Il était là pour dessiner, alors il dessina. Il s'astreignit à observer les lignes, les masses, les volumes, les ombres, les lumières, les textures, plutôt que les chairs sanguinolentes, les viscères impudiquement dévoilés, la coupure monstrueuse, les liquides qui gouttaient lentement sur la table, ce corps dans son ensemble, si humain et si mort à la fois, qui hier encore était animé d'une vie propre, d'une existence qui aurait pu mener l'homme devenu charogne à croiser le chemin de Blaise en d'autres circonstances.

Marilyne Fortin, L'anatomiste, Éditions Terra Nova, 2016.

acheter-sur-amazon

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire