Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Romans La ville des tempêtes (Jean Contrucci)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La ville des tempêtes (Jean Contrucci)

La ville des tempêtesPassionné de Marseille, Jean Contrucci a déjà consacré plusieurs récits fictionnels à la cité phocéenne. Il revient ici avec un roman historique se déroulant au cœur des Guerres de Religions, ces conflits armés où s'affrontèrent catholiques et calvinistes dans le royaume de France pendant la seconde moitié du XVIe siècle. Avec La ville des tempêtes, nous plongeons dans une véritable et passionnante épopée de capes et d'épées.coup-de-coeur

Résumé

1595. Thibault de Cervières, jeune noble marseillais, revient dans la ville de son enfance après 11 longues années de captivité à Alger suite à sa capture par des pirates barbaresques. Pour autant, il n'a guère le temps de savourer le bonheur de la liberté retrouvée. Son père assassiné, sa sœur disparue et son héritage spolié, il va devoir mener un difficile combat pour obtenir justice dans une ville où ce mot n'a plus aucune signification. Il découvre une cité isolée, affamée et assiégée, tenue d'une main de fer par deux dictateurs prêts à tout pour conserver leur pouvoir en pleine guerre de religion.

Notre avis

Ce roman nous offre une immersion dans l'histoire de la ville de Marseille de la fin du XVIe siècle. De 1591 à 1596, la ville fut gouvernée par le 1er consul Charles de Casaulx et le viguier Loys d'Aix, deux fanatiques religieux appartenant à la Ligue catholique dirigée par le duc de Guise. Surnommés les Duumvirs, ils régnèrent sans partage sur la cité et refusèrent de reconnaitre l'autorité du roi de France, Henri IV. Même après son adjuration du protestantisme et son adoubement par le pape, Henri IV fut jugé toujours et à jamais comme hérétique par les Duumvirs. Sous leur gouvernement, Marseille fit alors sécession, rêvant de devenir une république consulaire à l'image de la puissante Venise.

Jean Contrucci mêle ainsi ici brillamment histoire et fiction pour nous raconter une partie plus que méconnue de l'histoire de Marseille, de l'histoire de la Provence et des Guerres de Religion. Ajoutons à cela une connaissance très poussée de la vieille ville, nous obtenons d'un point de vue historique un récit de plus intéressant, complété par des plans d'époque et une intéressante bibliographie, le tout au service de l'intrigue du roman.

Que cela soit par les différents événements : complots, trahisons, assassinats, etc., amenant leur lot de rebondissements, que par la belle galerie de personnages allant du corsaire hollandais au fanatique religieux en passant par les nobles et les bourgeois de Provence, Jean Contrucci nous tient en haleine. La narration gagne d'ailleurs en profondeur grâce à sa plume précise, érudite et entrainante. C'est un réel plaisir que de découvrir cette période de l'histoire de Marseille que l'on soit familier ou non avec la cité phocéenne.

Jean Contrucci, La ville des tempêtes, HC éditions, 2016.

acheter-sur-amazon

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire