Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Essais Pearl Harbor, 7 décembre 1941 (H. Harter)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Pearl Harbor, 7 décembre 1941 (H. Harter)

harterpearlL’attaque de Pearl Harbor, base principale de la flotte des Etats-Unis dans le Pacifique, le 7 décembre 1941, reste aujourd’hui un traumatisme pour les Américains. Le 11 septembre 2001 a même été comparé à ce "jour d'infamie". Pourtant aujourd’hui, l’historiographie semble plutôt apaisée après les débats houleux sur les circonstances de l’attaque et le fait que Roosevelt (voire Churchill) ait été ou non au courant. L’ouvrage d’Hélène Harter, Pearl Harbor, 7 décembre 1941 (Tallandier), permet justement de revenir à l’histoire et aux faits, en s’inspirant tant des sources américaines que des sources japonaises.

 

 

 

L’histoire en batailles (Tallandier)

Nous n’allons pas revenir ici sur les débats historiographiques autour de l’histoire-bataille, mais sur l’idée des éditions Tallandier et de leur conseiller éditorial Claude Quétel de publier des ouvrages autour de grandes batailles, comme Wagram (1809), Hastings (1066) ou la Bataille d’Angleterre (1940).

Pour Pearl Harbor comme pour les autres ouvrages de la collection, « l’idée est d’aborder les batailles marquantes de l’histoire à travers les regards croisés des deux protagonistes » (H. Harter), ici les sources américaines et japonaises. C’est donc l’une des originalités de l’ouvrage : sortir d’un point de vue strictement américain, comme cela est souvent le cas sur ce sujet et sur la guerre du Pacifique plus généralement. Cela se retrouve dans la bibliographie du livre, qui constitue une bonne base pour aborder tant la bataille que le conflit lui-même.

Un récit de l’attaque de Pearl Harbor

L’ouvrage se veut avant tout un récit de la bataille, parfois presque minute par minute, et ce du côté américain comme japonais. On est ainsi plongé au cœur du feu. Pour cela, Hélène Harter alterne donc les points de vue sur huit chapitres, de la conception du plan de Yamamoto au bilan de l’attaque, en passant par les réactions américaines, insistant sur les erreurs en cascade qui ont en grande partie contribué à la catastrophe (en plus de l’ingéniosité de Yamamoto). Plus inédit, elle s’intéresse aussi aux réactions de la population d’Hawaï, très diverse à l’époque, avec par exemple une minorité importante de Japonais, dont un certain nombre compte parmi les victimes.

Origines du conflit et débats historiographiques

Hélène Harter nous propose également deux parties intéressantes, en plus de la bataille elle-même. D’abord, en introduction, les origines de la guerre du Pacifique. Alors que souvent on remonte seulement aux années 1930, dans le contexte de l’impérialisme nippon (sur lequel l’historienne n’insiste pas), l’auteure situe les raisons de la rivalité américano-japonaise au XIXe siècle, et particulièrement autour de la question d’Hawaï. Ensuite, les différentes humiliations subies par le Japon, notamment le traité de Washington (1922), qui limite le tonnage japonais par rapport à celui des flottes américaine et anglaise. Pour le vice-amiral Kanji, la guerre commence même à ce moment…

L’historienne revient enfin, certes brièvement, sur les conséquences de Pearl Harbor et surtout sur les débats historiographiques et la fameuse « théorie du complot », initiée (à son corps défendant) par les mémoires de l’amiral Kimmel (publiées en 1955), rétrogradé par Roosevelt peu après l’attaque. Hélène Harter énumère alors sur les différentes erreurs de l’armée et du renseignement américains qui, cumulées, ont conduit à une désorganisation et l’impossibilité d’une réplique et d’un amoindrissement des dégâts. Elle tient de même à insister sur l’habileté du plan de Yamamoto, ce qui lui fait écrire : « la bataille de Pearl Harbor, trop souvent vue sous le seul angle de la défaite américaine, doit être également pensée comme une victoire japonaise ».

L’avis d’Histoire pour tous

Clair et synthétique, disposant de cartes adaptées et d’une bibliographie bien ciblée, Pearl Harbor, 7 décembre 1941 est une bonne introduction à l’histoire de la guerre du Pacifique, avec comme point le plus notable le choix d’aborder le point de vue des deux belligérants. Il est donc tout à fait recommandable, sauf peut-être aux spécialistes et aux puristes de l’histoire militaire, qui auront noté quelques imprécisions, toutefois peu préjudiciables à l’ouvrage dans son ensemble.

 

- H. Harter, Pearl Harbor, 7 décembre 1941, Tallandier, 2011.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire