Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Essais Le cheval à travers l'histoire de l'humanité

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le cheval à travers l'histoire de l'humanité

chevalLe cheval est considéré de nos jours comme un divertissement sportif, tant dans les compétitions que dans un domaine plus luxueux tel les courses hippiques. Originaire de la Normandie, il y a un siècle pourtant, il servait à la fois de moto, de camion, de tracteur et de machine de guerre, comme nous l’explique Grasset d’Orcet dans son ouvrage « Le cheval à travers l’histoire de l’humanité ».

 

L’histoire du Cheval à travers l’Humanité

Gracet d’Orcet qui a parcouru les pays méditerranéens pendant quinze ans, à dos de cheval, revient sur l’origine de ce compagnon de route, principal véhicule de diffusion de l’islamisme. A l’aide de dessins découverts dans les grottes ou sur des fragments de poteries lors de fouilles, l’auteur admet qu’il existait à l’ère quaternaire, une race issue des prairies de Normandie et des côtes de l’Atlantique. Après la période glacière, une autre race remonte d’un pays du Sud pouvant être le Maroc ou l’Algérie. Par contre, aucune trace de cet animal ne sera trouvée en Afrique, par manque d’herbage et en raison de conditions climatiques difficiles.

Servant d’abord au labour, puis pour le transport de marchandises, le cheval devient machine de guerre, partant à la conquête des villes. Parcourant différents pays, s’adaptant facilement dans les pays limitrophes de la mer Noire, c’est le début du croisement des races.

Les écrits relatant l’origine du cheval n’apparaissent qu’au milieu du XVI è siècle en Italie, puis au temps de Louis XIII en France car dans le milieu de la Chevalerie, tout se transmettait de bouche à oreille. A cette époque, l’Espagne et l’Italie rivalisaient dans l’élevage du cheval ; malgré tout, Charles Quint venait s’approvisionner en France, le cheval normand étant plus robuste, le cheval espagnol plus majestueux mais dressé uniquement pour la parade. Eduqué de façon rapide, sans ménagement, le cheval espagnol devient une rosse vicieuse à vie…alors que les arabes réalise un dressage tout en douceur, tout en patience, tout en sagesse ! Grasset d’Orcet écrit d’ailleurs « le meilleur cheval de service provient de la Manche et le meilleur cheval de luxe vient de l’Arabie, il en est de même pour les dresseurs ! »

En Amérique, le cheval apparait avec les invasions des norvégiens, des portugais, des espagnols et l’arrivée de Christophe Colomb. Il s’acclimate dans la pampa, jusqu’à Saint Domingue, La Havane, Buenos Aires. Dans ces contrées, il est maitrisé par les Indiens et devient un compagnon de voyage discipliné, servant encore de nos jours au gardiennage des troupeaux !

Notre avis

Bien qu’il y ait des passages compliqués où l’auteur fait appel à la mythologie et s’appuie sur l’origine des mots, l’ouvrage est enrichissant avec beaucoup de détails peu connus. Grasset d’Orcet nous apprend ainsi que les allemands avaient acheté les meilleurs chevaux d’élevage français en 1869 en vue de la guerre de Prusse et surtout pour en priver l’armée française ; que le cheval s’accommode de viande et de poisson salé ; que l’apparition d’un cheval dans les contrées non civilisées provoquait la terreur…c’est ainsi que l’ancien empire mexicain fut anéanti ; que Charles Martel a gagné à Poitiers grâce à ses chevaux normands plus robustes face aux chevaux arabes …

Grasset d’Orcet cherche surtout à expliquer les conséquences politiques, économiques, écologiques de l’élevage du cheval, suite aux migrations des peuples. C’est une belle histoire de l’Humain et de son compagnon le Cheval !

Le cheval à travers l'histoire de l'humanité, par Claude-Sosthène Grasset d'Orcet. Editions Edite, mai 21012.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire