Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Essais Des Gaulois aux Carolingiens (B. Dumézil)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Des Gaulois aux Carolingiens (B. Dumézil)

gauloiscarosLes éditions PUF propose une nouvelle collection, au format proche de leurs fameux « Que sais-je », consacrée à l’histoire de France : une histoire personnelle de la France. Alors que les éditions Belin ont lancé ces dernières années une monumentale somme en treize volumes sur l’histoire de France, dirigée par Joël Cornette, célébrée autant par la critique que par le public, les éditions PUF ont eu la bonne idée de proposer une toute autre approche, plus simple et concise, accessible, mais qui n’en reste pas moins d’un très haut niveau d’érudition (le tout est dirigé par Claude Gauvard) et d’une qualité remarquable. Le premier volume est consacré à la période allant des Gaulois aux Carolingiens, et a été confié à Bruno Dumézil, spécialiste du Haut-Moyen Âge occidental.


Pourquoi commencer avec les Gaulois ?

Contrairement au volume des éditions Belin, qui commençait en 481 ("La France avant la France", G. Bührer-Thierry et C. Mériaux), le premier numéro de cette « histoire personnelle de la France » débute avec les Gaulois. L’historien Bruno Dumézil, auquel on doit un véritable renouveau de l’étude et de l’approche grand public du Haut- Moyen Âge (notamment avec son « Les Barbares expliqués à mon fils », Seuil 2010 ; ou « Les Royaumes Barbares en Occident », aux PUF déjà), l’explique par le fait que, selon lui, « l’espace français » est marqué par une « continuité des élites », l’importance de « l’héritage romain », et ce qu’il appelle « la curieuse transformation opérée par le monde romain tardif », avec une société où les valeurs se seraient modifiées, notamment en ce qui concerne l’influence du christianisme.

Des Gaulois aux Carolingiens

L’ouvrage se divise en quatre grandes parties chronologiques (toute la collection respecte la chronologie).

La première traite de la période gauloise et gallo-romaine jusqu’au « triomphe du christianisme » inclus ; la seconde de celle des Francs, et notamment Clovis, revenant sur les idées reçues des « rois fainéants » ou des « siècles obscurs ». La troisième aborde évidemment Charlemagne et « le triomphe carolingien », « moment fondateur », avant que la dernière partie évoque « la disparition de l’empire franc », concluant logiquement sur Charles le Gros et 888, rejoignant ici le tome de l’édition Belin.

Ce dernier chapitre fait office de conclusion, mais on aurait justement aimé une conclusion plus large, qui remette en perspective tout l’ouvrage, idéalement en l’ouvrant sur le tome suivant.

L’approche de Bruno Dumézil sera certainement contestée. On sait combien voir une continuité entre Gaulois et histoire de France en général fait débat, depuis le XIXe siècle. Cela ne nuit en rien à l’intérêt de l’ouvrage, qui est complété par des cartes, une chronologie simple et une bibliographie claire allant à l’essentiel. Ce premier tome ouvre de façon remarquable une collection prometteuse, qui semble se situer comme parfaitement complémentaire, et non en concurrence, avec celle de Belin.

 

B. Dumézil, Une histoire personnelle de la France : T1 Des Gaulois aux Carolingiens, PUF, 2013, 230 p.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire