Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Essais La guerre secrète des écoutes (A. Charret)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La guerre secrète des écoutes (A. Charret)

guerre secrete charetEn pleine affaire « Snowden », et après les multiples révélations sur les capacités d'écoutes de la NSA, cet ouvrage paraît à point nommé. Dans un contexte général d'intensification et de diversification de l'usage des télécommunications dans notre quotidien, il est ainsi intéressant de s'interroger sur les moyens dont disposent les Etats pour se livrer la « guerre des écoutes ».

 

L'auteur

Alain Charret est un ancien membre de l'armée de l'air. Il a travaillé dans de multiples centres d'écoutes - en France, Allemagne, Russie - et se consacre encore aujourd'hui avec passion à cette question. Il est l'un des contributeurs aux publications du Centre Français de Recherche sur le Renseignement, organe de réflexion et de conseils sur le renseignement qui tente d'amorcer une réflexion sur le renseignement en France et de favoriser les études sur cette question. Il s'agit donc non pas d'un historien mais d'un spécialiste de la question des écoutes. La méthode s'en ressent : il s'agirait plus d'un essai - notons aussi l'absence de bibliographie - rédigé par un passionné souhaitant mettre à contribution sa propre expérience sur la question que d'un véritable livre d'histoire. D'une manière générale, l'écriture est simple et le ton léger, ce qui rend la lecture agréable et facile.

Les grandes puissances vous écoutent

Pour débuter l'ouvrage, l'auteur fait un point sur l'utilisation de l'interception des communications comme moyen d'informations pour les Etats. Dès la fin du XIXème siècle, la tour Eiffel a été perçue comme un moyen utile d'interception des ondes radios - elle joue notamment un rôle dans le cadre de l'arrestation de Mata Hari. L'un des grands exemples historiques du rôle des écoutes dans les conflits est celui du décryptage des communications allemandes codées par la machine Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale par les services britanniques, permettant aux Alliés de connaître les intentions allemandes. La guerre froide, puis le contexte du développement du terrorisme international ont forcé les Etats à se doter aujourd'hui de structures d'écoutes des télécommunications.

plateau d albionL'auteur fait le point sur les différents services de renseignement possédant des capacités d'écoutes et d'interception des communications : la NSA aux Etats-Unis, possédant des supercalculateurs capables de stocker des milliards d'informations et s'appuyant sur le réseau Echelon, la DGSE en France qui possèdent de multiples stations d'écoutes, le Mossad, etc.

Une compilation d'exemples

L'auteur propose différents types d'écoutes : les écoutes à des fins militaires ( le décodage d'Enigma), les écoutes à des fins politiques , à des fins économiques et dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le découpage n'est pas inintéressant, cependant, le contenu est parfois assez inégal. Certaines affaires mériteraient d'être expliquées de manière plus approfondie, au détriment d'autres qui paraissent parfois anecdotiques ou qui relèvent trop souvent du « ouï-dire ». L'ouvrage ressemble parfois davantage à une compilation d'exemples tirés d'articles de journaux qu'à une réflexion personnelle de l'auteur. Cela a toutefois l'avantage de nous indiquer la place des écoutes dans les représentations que se font les journalistes du monde l'espionnage.

Des éléments de réflexion sur l'avenir des écoutes

fort meadeNe soyons pas toutefois trop dur : certains exemples sont fort intéressants, et peuvent apporter une dimension nouvelle à la compréhension de certains évènements et aux relations internationales. En ce sens, la partie la plus intéressante est sans doute celle portant sur le rôle des écoutes dans le terrorisme, sur lequel l'auteur livre une réflexion intéressante.
En effet, les services de renseignement se sont dotés de centrales d'interceptions de communications longues ondes - passant notamment par les satellites - et stockent un nombre inestimable de données. Ce sont davantage les contenants - qui appelle qui - que les contenus qui intéressent les services. Or, en réaction, les mouvements terroristes tendent à adopter des méthodes nouvelles, combinant l'émissions d'ondes radioélectriques avec Internet, afin d'échapper aux interceptions.

Le dernier chapitre portant sur l'avenir des écoutes apporte également des axes intéressants de réflexion. En effet, les services, notamment américains, bénéficient aujourd'hui de budgets et de matériels considérables pour intercepter les communications. Cependant, le nombre de communications sont telles que de nombreuses ne peuvent être traitées par les analystes. Les « grandes oreilles » seraient devenues si grandes qu'elles ne pourraient permettre que de saisir un brouhaha incompréhensible.

Loin d'entretenir le mythe « Big Brother », et malgré quelques imperfections, la lecture de cet ouvrage offre des pistes de réflexion à chacun : est-ce utile de tout intercepter ? Quel équilibre trouver entre respects des libertés et lutte contre le terrorisme ? Quelle place pour le renseignement humain face au renseignement technique ?

La guerre secrète des écoutes, d'Alain Charet. Editions Ouest-France, mai 2013.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire