Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Essais 1515, l'invention de la Renaissance (N. Le Roux)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

1515, l'invention de la Renaissance (N. Le Roux)

1515 roux1515 est une date repère fétiche dans l'histoire nationale connue de nombreux français. Mais au-delà de la date si simple à retenir qui connait les enjeux de la bataille de Marignan ? Pour le 500ème anniversaire de cet évènement, Nicolas Le Roux nous propose de redécouvrir ce monument mémoriel et bien plus encore dans son ouvrage 1515 - L'invention de la Renaissance publié aux éditions Armand Colin. En effet, le livre a aussi pour objectif de dresser le portrait d'une époque.

 

Les préludes de Marignan

Le premier chapitre est consacré à la succession du royaume de France des funérailles de Louis XII au sacre du jeune roi. La cérémonie est présentée de manière détaillée. Les deux chapitres suivants brossent le portrait du royaume de France et des principautés italiennes. L'auteur réussit à retranscrire de manière assez admirable tout au long du récit un état d'esprit et un dynamisme : la Renaissance n'est pas seulement l'époque d'un essor culturel et artistique sans précédent mais celle d'un bouleversement profond et d'une redéfinition géopolitique mondiale majeure. Le texte est assez exhaustif et parsemé de nombreux exemples. Si le texte est toujours plaisant à lire on notera que le lecteur novice pourra être perdu lorsque la péninsule italienne est abordée en raison du grand nombre d'acteurs en présence et de leurs objectifs divergents.

Le chapitre suivant est intitulé le temps du chaos et nous propose un parcours succinct mais réussi dans les craintes et les angoisses du début du XVIe siècle. Que ce soit les hordes de barbares français déferlant sur l'Italie, la violence politique en Italie mais aussi la crainte de la fin de temps utilisée par des prophètes habiles à l'image de Savonarole deux décennies plus tôt. L'auteur montre que cette atmosphère débouche sur des mesures contre les minorités juives comme les expulsions, les émeutes antijuives ou la création du ghetto de Venise en mars 1515 tandis que l'Espagne poursuivait les musulmans en leur proposant deux alternatives au final la conversion au christianisme ou le départ. Ce chapitre bien que court est une réussite qui pourrait être lu séparément comme les précédents chapitres.

La "bataille des Géants"

L'auteur narre l'histoire de la bataille au cours de cinq chapitres chronologiques en présentant les enjeux géopolitiques et les forces en présence (les pages consacrés aux Suisses sont particulièrement réussies et permettent de saisir une réalité, une puissance et des préjugés que nous n'avons pas toujours à l'esprit aujourd'hui). Puis vient le récit des préparatifs dans chacun des camps. Nicolas Le Roux offre une belle description de l'entrée solennelle de François Ier à Lyon le 12 juillet 1515 ainsi que les festivités qui se déroulèrent jusqu'au 30. Ces pages permettent de mieux comprendre le fonctionnement et les discours du pouvoir qu'il soit royal ou municipal. Le chapitre chevalier et canons abordent l'armée du roi, le trajet des troupes jusqu'en Italie (en particulier la traversée des Alpes) et les dernières négociations avec les Suisses. La « bataille des Géants », surnom de la bataille de Marignan donné par les contemporains, est ensuite traité assez sommairement. On regrette également l'absence de cartes. L'auteur traite longuement du ressenti des acteurs : cette bataille était extraordinaire, un vrai carnage qui a suscité de nombreux récits dont un certain nombre permet le renforcement de la monarchie et du pouvoir de François Ier. Il aborde d'ailleurs le fameux adoubement de François Ier. On le voit les renouveaux de l'histoire militaire transparaissent tout au long du texte consacré à la bataille. La fin de la guerre est abordée à la fin de ce chapitre et un nouveau est consacré à la paix.

L'outre-mer est évoqué ensuite que ce soit l'Amérique ou les Indes. L'auteur au fil d'un récit linéaire nous fait parcourir ces espaces en faisant des sauts-de-mouton toujours logiques. Certaines pages sont consacrées à des évènements très exotiques comme l'extraordinaire cadeau du sultan du Gujerat au roi Manuel Ier : un rhinocéros. François Ier le croisa sur l'ile d'If en 1516 lors de son nouveau voyage vers l'Italie qui devait être aussi son dernier. Le récit des Amériques vers les années 1515 est encore une fois précis et détaillé. Le dernier chapitre est consacré à l'humanisme et en particulier l'ouvrage de Thomas More Utopia mais aussi aux nouvelles controverses religieuse comme celle largement oubliées du grand public comme l'affaire Reuchlin mais aussi les recherches spirituelles de Luther qui devaient aboutir à un grand bouleversement qui fait entrer définitivement l'Europe dans l'ère moderne.

Notre avis

1515 - L'invention de la Renaissance est un livre très agréable à lire qui regorge d'informations précises et diversifiées. Nicolas Le Roux a tenté d'écrire un livre d'histoire synchronisée sur une année qui a bien d'égard semble annonciatrice d'un tournant majeur. Or 1515 est l'année d'une victoire en trompe l'œil pour François Ier comme le montre bien l'auteur en conclusion et n'est pas une date incontournable. On a le sentiment tout au long de la lecture du livre que l'équilibre n'est pas vraiment trouvé surtout à la fin du livre. Marignan occupe une place centrale et très certainement disproportionnée à l'échelle mondiale. Cet ouvrage est donc, malgré certaines réserves, un récit réussi sur le monde contemporain de la bataille de Marignan qui peut par conséquent constituer une très bonne introduction originale et plaisante sur le monde de la Renaissance.

1515 - L'invention de la Renaissance, par Nicolas Le Roux. Armand Colin, avril 2015.

acheter-sur-amazon

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire