Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Essais Des Soldats noirs face au Reich (J. Chapoutot et J. Vigreux)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Des Soldats noirs face au Reich (J. Chapoutot et J. Vigreux)

Couverture soldats noirsL'historiographie a longtemps oublié la participation des 3 000 soldats coloniaux qui se sont fait massacrer par des unités militaires issues de la Wehrmacht ou de la Waffen-SS lors de la campagne de France en mai-juin 1940. Des soldats noirs face au Reich, ouvrage dirigé par Johann Chapoutot et Jean Vigreux, est en partie issus d'un colloque organisé par Jean Vigreux au Musée de la Resistance en Morvan de Saint Brisson en 2011 et est complété de contributions inédites qui visent à mettre en lumière près de 100 000 soldats oubliés de la Seconde Guerre mondiale.

 

Composition de l'ouvrage

Publié cette année aux Presses Universitaires de France, Des soldats noirs face au Reich est un petit livre composé de 6 chapitres qui sont des communications de cinq auteurs relatives aux massacres des tirailleurs sénégalais en 1940.

En effet, d'éminents spécialistes se sont penchés sur la question et l'on trouve au sein de l'ouvrage une pléiade d'auteurs de référence sur le sujet. D'abord les deux coordinateurs de l'ouvrage, Johann Chapoutot et Jean Vigreux qui sont tous deux professeurs d'université et respectivement spécialiste de l'histoire du nazisme et de l'Allemagne contemporaine et spécialiste de la France au XXe siècle. Les trois autres auteurs contribuant à cet ouvrage, Raffael Scheck, Claire Andrieu et Julien Fargettas, ont respectivement travaillé sur l'histoire contemporaine allemande et le sort des soldats coloniaux français, sur l'Occupation et la Résistance et plus précisément sur les Tirailleurs Sénégalais.

Dans un premier chapitre, Julien Fargettas retrace d'ailleurs les mythes et les réalités qui encerclent cette « Force noire » et constitue une première approche introductive très intéressante pour nous aider à replacer le contexte de la création des Tirailleurs Sénégalais et les questions de mémoires et reconnaissance qui les entourent.

Dans un deuxième chapitre, Johann Chapoutot nous donne le point de vue nazi en s'intéressant au racisme anti noir présent en Allemagne sous le IIIe Reich. Le racisme anti-noir à, en effet, fait l'objet d'une propagande raciste très active qui permet de mettre le statut des noirs à l'époque au même niveau que celui des Salves ce qui permet de montrer que les massacres perpétraient en 1940 sont le résultat d'un mépris très virulent pour des « races » que l'on considère inférieures à l'époque.

Les chapitres 3 et 4 sont tous deux rédigés par Raffael Scheck et détaille pour l'un les massacres des prisonniers noirs par l'armée allemande en 1940 et pour l'autre le trajet des prisonniers de guerre coloniaux après cette même date. L'auteur de ces deux chapitres met ainsi en valeur un épisode assez peu étudié de la seconde mondiale ainsi que les différences de traitement entre les prisonniers blancs et les prisonniers de couleurs qui est également un thème encore peu étudié.

Le chapitre 5 s'intéresse au point de vue allemand par l'étude de la nazification de la Wehrmacht durant la campagne de France qui a ainsi pu pousser l'armée allemande à procéder aux massacres délibérés de prisonnier de guerre. Claire Andrieu y traite également des politiques de répression des auteurs d'infractions qui ont été menées par la Werhmacht en 1941.

Enfin, le dernier chapitre de Jean Vigreux revient sur un des massacres de 40, le massacre de 43 tirailleurs à Clamecy et sur la réutilisation et la mémoire de cet évènement mis en place à partir de 1943

Notre Avis

Relativement court, peut-être trop, cet ouvrage est extrêmement intéressant par la thématique abordée, encore aujourd'hui assez peu étudiée, et par sa résonnance avec les commémorations de la Seconde Guerre mondiale. Les contributions sont de qualités, se lisent très rapidement donnant ainsi envie au lecteur d'en savoir plus sur ces épisodes oubliés de la Seconde Guerre mondiale et poussent les nouveaux chercheurs à se pencher sur une approche différente de la guerre 39-45. On regrette en ce sens que l'ouvrage ne soit pas plus long mais, il constitue une excellente première approche pour des lecteurs avisés et voulant en savoir plus sur les massacres racistes de 1940.

Des soldats noirs face au Reich, Les massacres racistes de 1940, Johann CHAPOUTOT et Jean VIGREUX (dir.), PUF, Paris, 2015

acheter-sur-amazon

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire