Constantin est après Auguste l'un des plus importants empereurs romains. Son long règne (306-337) est en autre marqué par la première reconnaissance officielle de la religion chrétienne (édit de Milan, 313). Homme politique avisé, il a très bien perçu l'influence grandissante de cette religion tout comme l'intérêt d'en contrôler la hiérarchie, provoquant un concile à Nicée pour mettre fin aux hérésies. A la tête d'un empire pacifié et unifié, il pourra se permettre de bâtir une ville à son nom, Constatinople, qui va perpétuer l'héritage de Rome pendant plus de mille ans. La véritable histoire de Constantin, textes réunis et présentés par Pierre Maraval, éditions Belle Lettres, février 2010.