Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Le très récent musée du château de Mayenne accueille jusqu’au 18 novembre 2012 sa toute première exposition, consacrée aux jeux de tables du Xe au XIIIe siècle. Et disons le tout de suite, c’est une belle première ! Dans cet ancien palais carolingien, le mieux conservé d’Europe, l’exposition présente près de 300 pièces archéologiques rares voire inédites car voilà plus de vingt ans que cette thématique n’a pas été véritablement abordée au sein d’un musée.

Le château de Mayenne

Chateau_de_Mayenne__Benoit_Pelletier_Avant même de se pencher sur l’exposition, il convient de mentionner son lieu d’accueil qui se distingue par sa remarquable conservation. Tour à tour palais carolingien au Xe siècle, château fort au XIIIe puis prison du XVIIIe jusqu’en 1936, le site a ouvert comme musée en 2008 suite à des travaux de restauration ainsi que de nombreuses fouilles dans les années 1990 et 2000 qui ont notamment permis de mettre à jour une fabuleuse trouvaille archéologique : la plus importante collection de pièces de jeux de France du Xe au XIIe siècle. Le choix du château comme site d’exposition s’imposait donc de lui-même. Suite à un hall introductif, trois salles permettent de plonger dans l’histoire des jeux de plateaux de l’Occident médiéval.

À la découverte des usages des jeux de tables médiévaux…

Pieces_de_jeu_dechecs_10e-12_e_siecles_Mayenne__Benoit_PelletierL’exposition présente principalement deux types de jeux de tables : les échecs et le trictrac, ancêtre de notre backgammon à travers des pièces provenant d’une part des fouilles du château mais également de toute la France, d’Allemagne et d’Angleterre mettant en valeur leur extraordinaire variété de formes, d’ornementations et de matériaux utilisés. De ce fait, il s’agit de la plus importante collection de pions et de jetons du Moyen Âge jamais réunis. Aux côtés de ces pièces, l’exposition nous explique à l’aide d’un ensemble de sources littéraires et iconographiques leur place dans la société médiévale, leurs règles, symboliques et usages. Nous penserons par exemple aux rapports entre l’Église et le jeu intimement liés à la notion de hasard.

Et de leur fabrication

affiche_echecstracLe propos de cette exposition est double en abordant également le processus de fabrication des jeux de tables. Le visiteur se voit alors révélé une quantité de matériaux généralement d’origine animale servant à la confection des pièces de jeux dont certains étonnent véritablement. Citons par exemple les mandibules de bœuf, les os de cétacé ou encore l’ivoire de morse. Et le choix du matériau conditionne la qualité de l’ornementation. Là encore, le visiteur sera frappé par les différences d’élaboration et les variétés des décors qu’ils soient figuratifs ou abstraits. Pensons aux jetons zoomorphes de trictrac de la salle gothique se référant aux bestiaires aussi bien réaliste que fantastique, abordant la mythologie et le répertoire biblique. Ce sont donc les techniques et les savoir-faire des artisans de cette période médiévale qui sont dévoilés au grand public, le tout avec une scénographie autant ludique qu’innovante comportant des expériences visuelles, sonores mais également tactiles.

Immersion et interactivité sont donc au programme pour nous attirer dans l’univers du jeu au Moyen Âge. Nous sommes conquis.

Échecs & trictrac, fabrication et usages des jeux de tables au Moyen Âge jusqu’au 18 novembre 2012, château de Mayenne (53).

 

Commentaires sur cet article