Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Entrer dans l'Egypte antique, en se laissant guider par le Nil... telle est l'aventure que vous proposent aujourd'hui Les Cahiers de Science & Vie dans son dernier numéro de l'année : Le Nil des pharaons Une invitation à regarder l'Histoire se dérouler tel un fil bleu reliant les hommes, les dieux, les monuments qui ont fait la civilisation des pharaons...

cahierssv_nil

La chose n'avait pas échappé à l'œil averti d'Hérodote : L'Egypte est un don du Nil, écrivait l'historien grec il y a 2500 ans. De fait, si le puissant fleuve ne permit pas d'emblée aux hommes de s'installer sur ses berges où croupissait un vaste marigot insalubre, il devint, à partir du milieu du IVe millénaire avant notre ère, la source de toute vie.

L'Egypte, un don du Nil

Mais il fut bien plus que cela : sa crue nourricière qui fertilisait les terres chaque année favorisa l'émergence et la prospérité de l'extraordinaire civilisation des pharaons. D'un point de vue économique, certes. Mais une inondation généreuse ne se traduit pas uniquement en occupations journalières, en rentrées financières, en ventres bien nourris. La société dans toutes ses dimensions s'en imprégna.

La crue posait un cadre temporel : le calendrier égyptien se cala sur sa périodicité. En imposant aux arpenteurs cent fois sur le métier de remettre leur ouvrage, elle donna une impulsion décisive à la géométrie. Elle stimula le génie civil en lançant des défis aux ingénieurs et aux bâtisseurs, qu'il s'agisse de juguler les excès ou d'en détourner le cours.

Le Nil lui-même alimenta les grands mythes, s'insinua jusque dans le sacré, inspira artistes et poètes. Omniprésent, il se mêla de politique, astreint à une gouvernance rigoureuse et organisée pour la gestion de ses ressources, fit et défit parfois les pharaons.

Ses eaux charrient bien des symboles et des clés pour comprendre cette culture, son lit recèle encore bien des trésors engloutis, que l'exploration archéologique fluviale commence seulement à découvrir. Et en ces temps agités que connaît l'Egypte, malgré le gel momentané des fouilles, le ralentissement des missions, l'Histoire continue de se dévoiler au jour le jour.

Cahiers de Science & Vie : Le Nil des pharaons. Décembre 2011. Actuellement en kiosque.

 

Commentaires sur cet article