Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Les Mayas sont à l'affiche pour avoir, dit-on, prophétisé la fin du monde ce mois de décembre 2012. D'où vient ce mythe ? Qu'en est-il vraiment du calendrier maya ? Plus largement, de la conception du temps en Méso-Amérique ? Le mensuel L'Histoire propose ce mois un voyage dépaysant sur une terre où le temps ne s'écoule peut-être pas comme ailleurs.


Lhistoire_mayasJamais les anciens Mayas n'ont annoncé que la fin du monde aurait lieu le 21 ou le 23 décembre 2012. Cette date n'apparaît dans aucun des trois livres autochtones qui nous sont parvenus et dont on situe la confection entre le xne et le XVe siècle (les codex de Dresde, Paris et Madrid, du nom des villes où ils sont aujourd'hui conservés).

Pourtant, leur contenu montre qu'ils ont dû largement servir à prophétiser l'avenir, et la dernière page du codex de Dresde semble même représenter un déluge détruisant le monde. Cette apocalypse n'a toutefois rien à voir avec 2012. Par ailleurs, sur les milliers d'inscriptions de la période classique (300-900 ap. J.-C.) connues à ce jour, qu'elles soient sculptées sur pierre ou stuc ou bien peintes, la date en question n'apparaît qu'une seule et unique fois. Il s'agit du « monument » 6 de Tortuguero, un site modeste, aujourd'hui presque totalement détruit, situé à l'ouest de Palenque et dont l'histoire fut liée à ce grand centre...

Mensuel l'Histoire : Les mayas, la fin du monde n'aura pas lieu. Décembre 2012. En kiosque et sur abonnement.