Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

En 476, l'empire romain d'occident s'effondre. C'est le temps des royaumes barbares. Leur mauvaise réputation s'enrichit d'un nouveau chapitre. Ils auraient dilapidé l'héritage et précipité l'Europe dans la nuit. Qu'en est il vraiement ? Les Cahiers Science et vie révèlent la face cachée de l'histoire des invasions barbares du IIe au Ve siècle.

 

csv janvier2016Les barbares ont mauvaise réputation. On leur reproche la ruine de Rome et de son Empire, présenté comme le fondement de notre civilisation. L'expression d'« invasions barbares » témoigne de cette ténébreuse aura. Elle a été popularisée au XIXème siècle par les historiens français, dans un contexte nationaliste où les Barbares prenaient le visage de l'ennemi allemand. Aujourd'hui, le vocable « barbare » désigne les auteurs de meurtres et de massacres gratuits, et la barbarie le comble de la sauvagerie et de la cruauté. Quoi qu'il en soit aujourd'hui comme hier, les invasions barbares sont l'objet de récupérations politiques et Idéologiques insidieuses. On se réfère à cette période pour instiller l'angoisse et la confusion : si le puissant Empire romain a fini par tomber, une civilisation aussi évoluée que la nôtre ne pourrait-elle s'effondrer demain ?

Invasions barbares, la face cachée de l'histoire. Les Cahiers Science & Vie, janvier 2016. En kiosque et sur abonnement.