Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Dans un contexte de retour de la violence reli­gieuse et de remise en cause de la laïcité, les Cahiers Sciences & Vie font un utile rappel du chemin particulier emprunté par la France, des Guerres de religion à la laïcité.

 

Dans la décennie 1562-1572, les combattants de Dieu multiplient les carnages. La Saint-Barthélemy reste le plus connu d'entre eux, mais on pourrait en citer des dizaines d'autres. La France fut marquée dans sa chair par ces atrocités, "j"! les hommes du XVIe siècle qui en furent les témoins ou les victimes en tirèrent une conclusion fort simple : plus jamais ça.

Ce sentiment d'écœurement devant les excès de la violence religieuse débouche sur deux idées fortes. La première est celle, quasiment révolutionnaire, qu'il est pos­sible dans un même pays de tolérer différentes manières de croire en Dieu. Bien sûr, cette tolérance n'est d'abord défendue que par quelques esprits très minoritaires: Montaigne, Sébastien Castellion, Michel de L'Hospital. Plus tard, au xvme siècle, les philosophes l'érigent en vertu centrale.

La deuxième idée est qu'il est périlleux de laisser les religions envahir et régenter l'espace public. Ce n'est pas la naissance de la laïcité, mais plutôt celle d'un contexte favorable à son apparition et à son élaboration à partir du xvme siècle. Ni la tolérance ni la laïcité ne sont des idées abstraites inventées par quelques esprits visionnaires. Elles s'enracinent dans un terreau de meurtres, de massacres, de souffrances. Si la France invente au xvie siècle une manière spécifique de gérer les rapports entre État et religion, c'est qu'elle avait payé pour voir. On savait que les affrontements religieux, une fois sortis de leur boîte de Pandore, étaient incontrôlables.

Guerres de religion : de l'intolérance à la laïcité. Les Cahiers Sciences et Vie, juillet 2016. En kiosque et sur abonnement.

 

Commentaires sur cet article