Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

La bataille de Bouvines, en 1214, constitue le dossier central du dernier numéro du magazine Guerres & Histoire. A Bouvines, le roi Philippe Auguste a su harnacher la fougue de sa chevalerie du Nord et de l'Est de la France actuelle pour s'imposer comme l'un des puissants d'Europe.. De cette victoire jaillira l'Etat qui a fabriqué la nation française et son robuste corset bureaucratique.

Couverture-Guerres-et-histoire-n-35Archétype de la bataille rangée au moyen-âge, apogée de la chevalerie, Bouvines est passionnante du point de vue militaire mais aussi par ses conséquences politiques : la victoire du capétien Philippe Auguste sur le Plantagenêt Jean sans Terre est le premier acte de la de la mutation des deux royaumes francs en deux nations, la France et l'Angleterre.

Présenté comme franco-anglais, le conflit qui mène à Bouvines oppose surtout de des dynasties franques, Plantagenêt et Capétiens. Si les seconds font figure d'outsiders, l'impression est trompeuse : en dépit de son immensité et de sa richesse, l'empire angevin des Plantagenêts est surtout un empire éclaté. Ce que ne manque pas d'exploiter Philippe Auguste, aussi talentueux militaires que rusé politique.

Bouvines, l'acte de naissance de la France. Guerres & Histoire, février 2017. En kiosque et sur abonnement.