Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

La connaissance des origines et de l’histoire de l’homme ou plutôt des homo a été profondément renouvelés ces dernières années. Outre les nouvelles découvertes qui repoussent ou complexifient les origines de l’homo sapiens, l’homme de Néandertal a bénéficié d’une relecture via de nombreuses avancées qui tranchent avec l’image monstrueuse qui était la sienne. L’infériorité de l’homme de Néandertal par rapport à homo sapiens est fortement remise en cause.

 

Un nouveau visage de Néandertal

l homme de neandertal pdt 4960L’exposition actuellement en cours au Musée de l’Homme à Paris jusqu’en janvier 2019 permet une large diffusion du nouveau visage de l’homme de Néandertal. Le hors-série n°34 des Dossiers d’Archéologie permet de mieux comprendre les avancées, les débats mais aussi les difficultés de la recherche sur le ce sujet.

Le dossier est introduit par une interview des deux commissaires de l’exposition : Marylène Patou-Mathis, directrice de recherche au CNRS et Muséum national d’Histoire naturelle et Pascal Depaepe, directeur interrégional à l’INRAP présentent les grandes lignes de l’exposition. L’objectif principal de celle-ci est de présenter une « autre image de Néandertal : grand chasseur, habile artisan, être social animé de pensées symboliques, veillant sur ses proches et enterrant ses morts ». Les commissaires insistent sur les représentations figuratives très nombreuses qu’elles soient artistiques ou plus scientifiques. Pour mesurer l’importance du renouvellement, il suffit de comparer la représentation sculptée par Montecucco Norberto et celles d’Élisabeth Daynès. Cet aspect de l’exposition n’est pas davantage développé dans cet hors-série qui se consacre principalement aux dernières avancées de la recherche et aux débats scientifiques en cours.

Néandertal et son environnement

Le numéro est composé de seize articles présentant différents aspects du sujet. Les contributions font état de la prudence, des incertitudes actuelles de la recherche, ainsi que de la diversité des hypothèses scientifiques. Les premiers articles traitent de l’origine de Néandertal et de l’histoire de ses premiers représentants. Les sites de la Sima de los Huesos (en Espagne) et Payre en Ardèche sont abordés et sont des lieux importants pour la recherche et la connaissance des premiers néandertaliens. Anne-Marie Moigne présente les évolutions nombreuses de l’environnement (surtout la faune) dans lequel l’homme de Néandertal a évolué. Les découvertes de la grotte de Bruniquel font l’objet d’un article collectif démontrant que l’homo sapiens n’a pas été le seul homo à pénétrer : si l’occupation du site et l’aménagement par les Néandertaliens ne font aucun doute, il est difficile de caractériser en l’état actuel de nos connaissances, l’usage qui en était fait. Les outils de la préhistoire et leurs traces font l’objet d’une contribution qui montre l’inventivité et la diversité des outils de Néandertal. Ces études illustrent la « modernité » de cette espèce. Certains articles sont consacrés à de nouvelles techniques utilisées par les scientifiques comme celles sur les dents et les isotopes du strontium, qui permettent d’étudier les déplacements des populations, mais aussi celles en plein essor sur l’ADN et l’imagerie pratiquée par la plateforme AST-RX du laboratoire du Muséum national d’histoire naturelle. Maria Fernanda Sanchez Goni consacre un long développement sur les conséquences des glaciations il y a 80 000 ans pour l’homme. Cette scientifique montre que les deux espèces humaines ont cohabité dans des espaces relativement différents pour eux. Elle rejette l’hypothèse d’une extinction globale des néandertaliens à cause du climat. Deux articles sont consacrés aux derniers Néandertaliens et aux relations qu’ils ont entretenues avec les homo sapiens dans deux espaces différents, le Levant et l’Europe. Si la cohabitation est certaine, les échanges le sont aussi comme l’illustrent la similitude des outils utilisés et découvertes génétiques montrant des échanges dans ce domaine.

Ce hors-série est un excellent complément à l’exposition Néandertal au Musée de l’Homme à Paris. Richement illustré et composé de nombreuses contributions rédigées par des spécialistes, il constitue une première approche ou une remise à jour réussie sur cette espèce proche de nous qui n’a malheureusement pas encore bonne presse auprès du grand public.

L'homme de Néantertal, exposition au Musée de l'Homme. Dossiers d'archéologie n°34, en kiosque et sur abonnement.