Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

 Après le documentaire Mont-Saint-Michel, Le labyrinthe de l'archange diffusé sur la chaine Arte, le numéro 388 des Dossiers d’Archéologie propose de faire le point sur les perspectives et les renouvèlements de la recherche sur le sujet.

 

Une abbaye de premier plan

Le Mont-Saint-Michel et sa baie sont un lieu touristique important en France. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, le site construit sur un îlot rocheux offre de somptueux panoramas. L’abbaye et ses intérieurs sont moins connus et ne font pas l’objet de la même attention touristique. Pourtant la recherche scientifique est importante sur ce site et permet de mieux comprendre l’histoire complexe de ce monument.

da mont saint michelLa première partie du dossier s’attarde sur les espaces monastiques de l’abbaye. Henry Decaëns propose un article introductif retraçant l’histoire de l’abbaye. Le focus sur le milieu naturel du Mont-Saint-Michel et son histoire rédigé par Ludivine Péchoux montre bien l’impact des hommes sur le site dès le Moyen-Âge. Christian Sapin fait le point sur Notre-Dame-sous-Terre qui est à l’origine de la fameuse abbaye et est l’une des plus anciennes constructions du lieu. Datant du Xe siècle, la compréhension du bâtiment a été rendue difficile en raison des multiples remaniements et constructions qui se sont superposés. Mais l’analyse plus systématique des matériaux permet d’ouvrir de nouvelles possibilités et d’éclairer l’histoire du site. La contribution de Florence Margo-Schwoebel aborde les bâtiments romans de l’abbaye, longtemps délaissés et méconnus ; l’auteure montre les difficultés nombreuses d’interprétations du site : l’agencement des espaces contraint par les difficultés topographiques et l’histoire du site obscurcissent nos connaissances mais des perspectives s’ouvrent également grâce aux études croisées et aux nouvelles études archéologiques. Yves Gallet revient lui aussi sur la question de l’utilisation des espaces et en particulier des circulations à l’intérieur de l’abbaye. Le chemin initial des pèlerins a été renversé par les constructions du XIIIe siècle pour devenir celui que les pèlerins et touristes empruntent de nos jours. Henry Decaëns propose une synthèse sur la vie des moines bénédictins au milieu du XIIIe siècle. « La Merveille » gothique bâtie grâce aux dons du roi Philippe Auguste à la suite de la conquête de la Normandie est une merveille architecturale présentée dans le dossier par Yves Gallet. À l’histoire heurtée par de nombreuses interruptions ou modifications, elle aboutit à l’élaboration d’un unicum de l’architecture monastique à la configuration atypique.

Une histoire complexe

La deuxième partie du dossier aborde des points plus spécifiques liés à l’histoire du site. Françoise Labaune-Jean propose un article sur les petits objets des pèlerins du Mont. Elle traite de la conception à la vente de ces objets vendus en masse mais aussi des liens qu’entretenaient les artisans avec l’abbaye. Un focus d’Olivier Manaud et Cécile Barrandon traite de l’acoustique de l’abbatiale. La bibliothèque du Mont-Saint-Michel et son scriptorium étaient très importants au Moyen-Âge. Leurs phases successives de prospérité sont liées à l’histoire plus globale de l’abbaye, comme le rappelle Marie Bisson. De nombreuses fouilles permettent de mieux comprendre l’histoire du village et de ses fortifications. Elen Esnault aborde notamment les premiers résultats des fouilles qui ont permis de découvrir des sépultures et des traces de la première enceinte. Les fortifications du Mont-Saint-Michel ont fait l’objet d’une vaste campagne de restauration comme le relate dans sa contribution François Caligny-Delahaye. Ces travaux ont permis également une étude archéologique approfondie qui permet d’éclairer davantage l’histoire de ces murailles édifiées au XIIIe siècle et modifiées jusqu’au XVIIIe siècle. Le dossier se termine avec un focus sur l’histoire carcérale de l’abbaye et un article de François Jeanneau, architecte en chef des Monuments Historiques et inspecteur général des Monuments Historiques présentant l’histoire des restaurations successives menées par ces prédécesseurs. Ce dernier replace les différents chantiers dans leur contexte scientifique, culturel et esthétique et explique les choix qui ont été faits.

Ce dossier fait honneur au Mont-Saint-Michel en permettant au grand public de prendre connaissance des dernières avancées de la recherche. L’iconographie nombreuse et de qualité enrichit la lecture. La fin des Dossiers d'Archéologie est comme à l'accoutumée consacrée aux diverses actualités. La médiation scientifique est un enjeu important auquel ce numéro consacre un article. Renaud Lippé relate son parcours, les enjeux et les difficultés de la transmission des connaissances sur la préhistoire. Le colloque organisé par l’association «Archéo-éthique» les 25 et 26 mai fait l’objet d’un compte-rendu qui aborde quelques sujets difficiles et polémiques. Enfin le numéro présente l’exposition « De l’Asie à la France libre » du musée de l’Ordre de la Libération de l’hôtel des Invalides consacré à Joseph et Marie-Hackin, archéologues engagés qui ont suivi le général de Gaulle dès 1940.

Le Mont Saint Michel. Dossiers d'archéologie n°388, en kiosque et sur abonnement.