Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Du père de l’Iliade et de l’Odyssée, on sait peu de chose. « N’a jamais existé », écrivait flaubert à l’entrée « Homère » de son Dictionnaire des idées reçues. Si les Anciens ne doutaient ni de son existence ni de la véracité de la guerre de Troie, de la colère d’Achille ou des larmes d’Andromaque, la « question homérique » divise historiens et philologues depuis le xvme siècle.

 

Homère, notre contemporain

col lhistoire homereEst-il né à Chios, à Argos ou encore à Smyrne, comme le revendiquent les Turcs ? Poète génial, errant sur les routes, a-t-il composé seul les près de 30 000 vers des épopées ou bien sont-ils la création d’un collectif d’aèdes ? Quelle époque reflète-t-il ? Celle des palais mycéniens (xvie-xne siècle avant notre ère) ou celle des « âges obscurs » (xne-ixe siècle avant notre ère), comme le pensait le grand historien Moses Finley ? Comment, alors que tant d’œuvres sont tombées dans l’oubli, ses chefs-d’œuvre nous sont-ils parvenus ?

Ces débats et incertitudes nourrissent la curiosité des savants et des archéo­logues depuis plus de 2 000 ans. Seule l’archéologie biblique a suscité autant de passion. Dans les années 1870, le banquier Schliemann a englouti sa fortune dans les fouilles de la colline d’Hissarlik, à la recherche de Troie. Au début du xxe siècle encore, l’helléniste Victor Bérard sillonnait la Méditerranée, en quête des lieux évoqués dans l’Odyssée. Des entreprises qui nous rappellent que les hommes ne sont jamais résignés à réduire les poèmes homériques à une invention littéraire.

Homère, le nouveau visage du poète. Les Collections de L'Histoire n° 82, décembre 2018. En kiosque et abonnement.