Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)


33, 1492, 1789, 1945... Comment ces dates se sont-elles glissées dans notre mémoire collective ? Qui a décidé lesquelles étaient mémorables ? Comment construit-on un événement, pourquoi, pour qui, et comment finit-il
par entrer dans les manuels d’histoire ? L’historien Patrick Boucheron revient sur quelques-unes de ces dates pour découvrir en quoi elles nous aident aujourd’hui à saisir le panorama d’une histoire globale.

 

histoire arte boucheronCar il existe de nombreux calendriers dans le monde... Pas une histoire unique mais une multitude d’histoires enchevêtrées.

33 : Crucifixion de Jésus

Le temps chrétien est un temps orienté. Il commence avec la naissance du Christ, mais ce qui lui donne son sens - sa direction et son espérance - c’est la Crucifixion. C’est elle qui fait date dans une histoire chrétienne. La crucifixion de Jésus est peutêtre pour les historiens l’indice le moins incertain de l’existence de Jésus. Pourquoi inventer une histoire pareille, si scandaleuse, si incroyable, si elle n’était pas vraie ? Le christianisme d’ailleurs, ce n’est rien d’autre que cela : faire date avec de l’incroyable.

24 septembre 622 : L’an 1 de L’Islam

L’Hégire, le passage de Mahomet de la Mecque à Médine en 622, marque le début d’un temps nouveau : c’est l’an 1 de l’Islam. Mais que sait-on vraiment de la naissance de l’Islam ? Comment se fait-il qu’en moins d’un siècle, une nouvelle spiritualité ait conquis un empire ?

13 juin - 323 Mort d’Alexandre le Grand

Avec Alexandre, meurt à Babylone le plus grand conquérant de l’histoire, le seul à avoir étendu un empire sur l’ensemble de l’Eurasie. Ce qui est arrivé jusqu’à nous, bien plus tard, est une vague puissante de récits bien plus forte que l’histoire, la légende d’Alexandre. Que faire d’une histoire qui est presque indissociable de son mythe ?

1492 : Un nouveau Monde

Officiellement, 1492, c’est l’année de la découverte des Amériques, la fin du Moyen-Age, et le début des Temps modernes. Mais il se pourrait bien que ce pied posé par Christophe Colomb sur une plage des Antilles un jour d’octobre, occulte une histoire bien plus complexe, une histoire qui commence en Andalousie, à Grenade, et qui colore la modernité occidentale d’une teinte un peu différente.

20 juin 1789 Le Serment du Jeu de Paume

Le 20 juin 1789, les députés du Tiers-État, réunis dans la salle du Jeu de Paume à Versailles, jurent ensemble de ne plus se séparer tant qu’ils n’auront pas donné de constitution à la France. Que s’est-il réellement passé ce jour-là à Versailles ? Et qui sont ces hommes qui, en se rassemblant, par leur serment, ont imposé le peuple comme corps politique et inventé la souveraineté nationale ?

11 février 1990 Libération de Nelson Mandela

« Je suis ici devant vous non pas comme un prophète mais comme votre humble serviteur » tels sont les premiers mots prononcés par Nelson Mandela à sa sortie de prison le 11 février 1990, devant les caméras, après 27 ans de captivité. L’événement est, d’emblée, de portée mondiale tant la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud était devenue une cause de mobilisation universelle. Première terre africaine à avoir été colonisée, l’Afrique du Sud est donc historiquement la dernière à être décolonisée. C’est bien cela qui fait date en 1990 : la fin d’une histoire coloniale aussi violente qu’elle fut longue. Mais est-ce vraiment la fin ?

Un jour de 79 La destruction de Pompéi

Pompéi est restée cachée au regard des hommes pendant plus de 1600 ans, jusqu’à ce jour de 1748, où l’on vint y exhumer des sculptures et des vestiges antiques pour décorer le palais du roi de Naples. Commence alors une autre histoire, celle de l’archéologie, mais aussi celle de la construction d’un imaginaire du monde romain, qui voit dans Pompéi le modèle de la cité antique. Mais ne fait-on pas fausse route en cherchant à Pompéi la conservation miraculeuse d’une cité romaine idéalisée ?

6 août 1945 Hiroshima

Hiroshima n’est plus un nom de lieu, mais un nom universel pour dire la peur atomique. Car la ville n’a plus d’autre histoire que celle de son anéantissement, plus d’autre mémoire qu’une frayeur à conjurer. Et dès lors se pose pour le monde entier une question propre à la modernité : comment commémorer une catastrophe ? Comment faire advenir jusqu’à nous ce qui est advenu ce jour-là ? Pour comprendre ce qui a eu lieu, il faut passer au-delà des images, ou plutôt au-delà de la guerre d’images que se sont livrés Américains et Japonais. Pour approcher le moment où l’humanité a pris conscience de la possibilité de sa propre fin.

...

Quand l’histoire fait dates. Série documentaire, à partir du 17 mars le samedi à 16:15 sur Arte.