Dans sa montée aux extrêmes la Première Guerre mondiale n'aura connu véritablement ni vainqueur ni vaincu. Sur le front ouest les Allemands échouent 4 fois dans leurs tentatives de remporter la victoire. Ils ne s'en avouèrent cependant pas radicalement vaincus. La suite en fut une paix ratée qui ne pouvait engendrer, dans les décennies suivantes, que plus de sang et de ruines.

 

14-18-reverchonA l'origine de l'écriture de ce livre il y a l'histoire du père de l'auteur engagé volontaire en 1914 à 18 ans, officier de troupe sur le front jusqu'à la fin de la guerre. Puis c'est la réalisation d'un désir : ne pas laisser, sans un écho intime, les lettres écrites dans les tranchées et soigneusement conservées par la famille ainsi que les paroles de son père et de ceux qui ont vécu 14-­‐18.

Au delà du contexte familial il y a pour l'auteur, Jean-­‐Claude Reverchon, la volonté de relater sa perception de cette période tragique qui a bouleversé la France et l'Allemagne. En sortant du champ de l'émotion pour celui de l'explication, l'auteur décrit comment cette guerre, dans sa montée aux extrêmes, n'a connu véritablement ni vainqueur, ni vaincu et la paix ratée qui ne pouvait engendrer, dans les décennies suivantes, que plus de sang et de ruines.

Jean-­‐Claude Reverchon, en conclusion de son ouvrage, souligne la nécessaire coopération entre nos deux pays pour construire le projet commun d'une Europe capable de relever les défis futurs. Son immersion en Allemagne et la lecture d'une abondante littérature traitant de la Grande Guerre, en français et allemand, donne à son propos une coloration particulière.

Guerre inachevée, paix manquée 1914 - 1918, de Jean Claude Reverchon. L'Harmattan, octobre 2017.

acheter-sur-amazon