Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Voici un bel ouvrage écrit par Régis de Crépy qui nous dresse le portrait d’une personnalité injustement méconnue de la période napoléonienne « Louise Lannes, duchesse de Montebello ». Il s’agit de la première biographie de la Maréchale.

 

Plus que l'épouse d'un célèbre maréchal de Napoléon

louise lannesLouise, fille d’un officier de la Maison du Roi, fait la connaissance de Lannes qui est de condition plus modeste, mais déjà général de Napoléon. Après le mariage, elle le suit en mission diplomatique et à partir de ce moment, ne le quitte plus, fait la connaissance de Joséphine de Beauharnais et reste dans l’entourage de Napoléon même après la mort de son époux. Devenant dame d’Honneur de Marie Louise, elle lui reste fidèle au-delà de la chute de Napoléon.

Pour Louise, la fidélité est primordiale. On le voit lorsqu’elle refuse les remariages, lorsqu’elle se bat pour le projet de refondation de la société souhaitée par Napoléon (fusion des élites, éducation et conservation du patrimoine). Elle reste tout au long de sa vie lucide et objective malgré les difficultés, ses cinq enfants dont elle s’occupe seule surtout au niveau de leur éducation, ainsi que de la gestion et de l’administration de plusieurs propriétés.

Louise incarne les femmes de l’Empire : recevoir l’élite du monde libéral à en devenir leur Egérie, soutenir financièrement l’aventure du Globe, se reconstruire seule malgré les accusations de l’Empereur. Louise et sa vie servent aussi à une réhabilitation du maréchal lui-même, car il est accusé d’emportement et de scènes violentes, d’être l’ennemi des prêtres, d’être très familier avec le Premier Consul et ayant « main mise » sur lui, également accusé d’organiser des festins scandaleux et de profiter de la caisse de Napoléon….ce qui est loin d’être le cas. Le couple est bien loin de la légende : Lannes ne fut pas sous l’influence de sa femme et Louise ne profitera pas de la Caisse de la Garde consulaire.

Les sources sont importantes : les archives de base normales et usuelles, mais des lettres personnelles et une correspondance inédite viennent d’être découvertes, notamment les lettres de Marie Louise d’Autriche à la Maréchale.
Le précis de l’Histoire et la manière de nous la raconter, nous offre ainsi un bien bel ouvrage d’une femme.

Louise Lannes, duchesse de Montebello, de Régis de .Crépy. Editions de la Bisquine, 2017.