Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Ce dimanche 25 Avril, la chaine franco-allemande Arte diffusera le long-métrage la Chute (Der Untergang) d’Oliver Hirschbiegel sorti en 2004. Ce sera l’occasion de découvrir ou de re-découvrir le déroulement des derniers jours de la vie d’Adolf Hitler, réfugié dans son bunker souterrain de la Chancellerie. Le film adopte le point de vue de l’une des secrétaires du Führer : Traudl Junge, une jeune bavaroise totalement fascinée par le chef du IIIème Reich. Outre les mémoires de cette dernière, le réalisateur s’est aussi appuyé sur l’ouvrage de Joachim Fest Les Derniers Jours de Hitler...

La Chute, qui se voulait avant tout destiné à un public allemand, jette un éclairage cru et désenchanté sur le Göttderdämmerung (Crépuscule des dieux) nazi. On y découvre un Hitler à bouts de nerfs et halluciné (campé par l’impressionnant Bruno Gantz), écartelé entre sa rhétorique jusqu’au-boutiste et sa conscience de vivre ses derniers jours.

lachuteL’évocation du quotidien morbide du Bunker est aussi l’occasion de croiser les grandes figures du IIIème Reich, qu’il s’agisse d’un Himmler tentant de sauver sa peau en négociant avec les alliés (sic.), d’un Speer qui semble être revenu de ses illusions nationales-socialistes ou d’un Goebbels fanatique et loyal jusque dans la mort à son Führer.

Quant à la destinée personnelle de Traudl Junge elle figure celle d’une Allemagne comme éveillée d’un cauchemar et qui découvre par ce beau mois de mai 1945 que l’ordre ancien s’est effondré à jamais.

Reconstitution soignée, servie par un jeu d’acteurs juste, la Chute n’en a pas moins fait l’objet d’intenses critiques, notamment en Allemagne. Ainsi on pourra reprocher à Oliver Hrischbiegel de ne pas avoir eu de véritable souci d’exhaustivité, notamment en ayant très peu abordé la question des crimes nazis contre l’humanité. D’autre part avoir montré Hitler dans son quotidien a pu passer aux yeux de certains pour une tentative d’humanisation du chef nazi.

Quoi qu’il en soit la Chute constitue à n’en pas douter un film important et de qualité sur l’agonie du IIIème Reich. Arte diffusera à sa suite un documentaire, "Cher oncle Adolf", qui évoque les 100 000 messages envoyés à Hitler par des citoyens allemands, récemment redécouverts dans les caves des archives spéciales de Moscou, et qui dévoilent la vie quotidienne et intime de la nation entre la prise de pouvoir et le chute de Hitler.

La Chute, dimanche 24 avril à 20:40 sur Arte, disponible en DVD.