Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Après la "Guerre du feu" et "Le nom de la rose", le cinéaste Jean-Jacques Anaud s'est attaqué en 2001 au thème de la bataille de Stalingrad. Un pari ambitieux pour évoquer cette bataille sanglante qui constitua un tournant décisif et meurtrier de la seconde Guerre Mondiale et une victoire psychologique qui galvanisa les russes contre l'envahisseur allemand. Stalingrad, ville industrielle sur la Volga, était le nœud de communication vers le Caucase, riche en pétrole et objet de la grande offensive entreprise par Hitler en 1942. En août 1942, Stalingrad fut investie par la VIe armée allemande sous le commandement du général Paulus...

aff_stalingrad
Mais la conquête de la ville, défendue par le général Tchouikov, fut difficile, s'enlisant dans des combats de rues acharnés. Fin octobre, les Allemands se rendirent maîtres de la majeure partie de la ville, mais en novembre la route du ravitaillement vers Stalingrad fut coupée par les russes, laissant Paulus et ses 200 000 hommes encerclées dans la ville. Les Soviétiques entreprirent alors de reconquirent la ville, quartier par quartier. Fin janvier 1942, Paulus du se résigner à la capitulation.

Dans son film Stalingrad, J.J Annaud met en scène deux tireurs d'élite, un russe et un allemand, qui se livrent à un duel meurtrier dans les décombres d'une ville en ruine. Si les décors et les scènes de combat sont plutôt réussis, le film s'enlise parfois dans un inutile méli-mélo psychologique pas très digeste et des dialogues plutôt médiocres. Toute l'horreur du conflit est par contre bien restituée, et on partage l'angoisse qu'on du ressentir tous les protagonistes de cette terrible bataille…

Stalingrad, de Jean-Jacques Annaud, lundi 10 mai à 20:35 sur NRJ 12.

(Voir aussi notre article : la cpitulation de Paulus à Stalingrad)