Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Véritable traumatisme militaire pour la France, la bataille navale de Trafalgar (1805) mit un coup d’arrêt brutal aux projets napoléoniens d’invasion de l’Angleterre. Plus important encore, elle assura à la Grande-Bretagne la maîtrise des mers pour un siècle. Arte propose ce soir un spectaculaire documentaire-fiction qui reconstitue la célèbre bataille de Trafalgar, contée par son grand perdant, l'amiral de Villeneuve.

villeneuve
Depuis 1803, Napoléon Bonaparte nourrit des projets de conquête à l’égard de l’Angleterre. Afin de réussir un débarquement sur les côtes anglaises, il cherche à attirer les forces navales anglaises loin de la Manche. Après quelques vaines tentatives pour emmener les flottes des amiraux Collingwood et Nelson vers les Antilles, l’amiral Pierre Charles de Villeneuve se laisse enfermer devant Cadix, au large du cap Trafalgar (sud de l’Espagne), pour y attirer les Anglais. Mais très vite c'est la flotte franco-espagnole qui va se retrouver prise au piège...

À partir de séquences minutieusement reconstituées en images de synthèse et de scènes de fiction jouées par des comédiens dans un décor virtuel, ce documentaire restitue au plus près la réalité historique, en s'appuyant sur les analyses d'historiens français et anglais, de marins et de spécialistes. Pendant plus de deux ans, en France, en Angleterre et en Espagne, le réalisateur a écumé les archives, civiles et militaires, compulsé les plans des navires et s'est très largement inspiré de l'iconographie de l'époque pour en retrouver la texture lumineuse et colorée à l'image. Un film à la fois spectaculaire et touchant sur le dernier grand affrontement de navires à voile sur mer.

Trafalgar, un documentaire-fiction de Fabrice Hourlier, samedi 25 septembre à 20:40 sur Arte. Rediffusion le dimanche 26 septembre à 14:40.

 

Commentaires sur cet article