Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

France 5 propose les dimanches 14, 21 et 28 janvier dans "La Case du siècle", une série documentaire intitulée Le jour où le Sud a gagné sa liberté, en trois parties : L'Indochine (14 janvier), L'Algérie (21 janvier) et L'Afrique française (28 janvier). Trois moments forts de la décolonisation.

 

DocLeJourOuLeSudEntre 1954 et 1962, trois journées décisives ont marqué l'histoire moderne de la France, trois journées où s'est joué le sort de l'empire français. En Indochine, en Algérie et en Afrique française, les pays longtemps colonisés par la France obtiennent leur indépendance. À travers des négociations intenses marquées par un suspense aigu, à l'issue d'affrontements armés meurtriers, le visage du monde change et, au-delà des négociations de paix, les rapports de force qui vont rythmer l'histoire contemporaine se mettent en place.

En trois films haletants, la trilogie « Le Jour où le Sud a gagné sa liberté » reconstitue ces heures décisives où le destin du monde a basculé. 

L'Indochine
Diffusé le 14 janvier à 22h40

Le 17 juin 1954, Pierre Mendès-France, nouveau président du Conseil, annonce qu'il se donne trente jours pour mettre fin à la guerre d'Indochine que mène la France depuis 10 ans pour combattre le Viêtminh, mouvement communiste dirigé par Ho-Chi-Minh, faute de quoi il démissionnera. En mai, le corps expéditionnaire subit à Dien-Bien-Phu une défaite cuisante.

Dans un monde dominé par la guerre froide qui oppose l'ouest et le bloc communiste, Mendès France dispose d'un mois pour négocier une paix honorable et organiser le retour de la stabilité dans la région. 

L'Algérie
Diffusée le 21 janvier à 22h40

Le 19 mars 1962 à Evian, les négociateurs français et algériens signent l’accord de cessez-le-feu qui met fin aux combats entre l’armée française et les maquisards du FLN. En principe, c’est le terme d’une guerre terrible, qui a duré huit ans et fait des centaines de milliers de morts. Mais ces accords ne sont pas la paix. Derrière l’affrontement entre les indépendantistes et la puissance coloniale, se cachent deux autres conflits qui opposent les Français entre eux et les Algériens à d’autres Algériens.

Malgré l’accord signé, cette guerre va se poursuivre encore pendant des mois, au prix de violences insensées. Ce jour-là, 19 mars 1962, alors que les combats s’arrêtent en Algérie, commence le grand déchirement qui va marquer l’histoire des deux pays. 

L’Afrique française
Diffusée le 28 janvier à 22h40

Le 20 août 1960, à Dakar, Léopold Sédar Senghor proclame l’indépendance du Sénégal. Celui qui en deviendra le premier président a négocié l’émancipation du pays avec le général de Gaulle. Coup sur coup, la plupart des anciennes colonies africaines de la France - la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée, le Togo, le Niger, le Congo, l’Oubangui-Chari, le Cameroun ou le Gabon - se déclarent, elles aussi, indépendantes. Officiellement, c’est un jour de libération. En fait, l’Afrique francophone retombe aussitôt dans une nouvelle forme de dépendance qui la laisse sous l’étroit contrôle de l’ancienne métropole et du principal collaborateur du général de Gaulle pour les affaires africaines : Jacques Foccart.

Ce jour-là, c’est une histoire secrète qui commence, avec sa série d’actions en coulisse, d’assassinats et d’interventions militaires, qui ont permis à la France de garder son influence jusqu'à aujourd'hui. A partir de cette journée, l’Afrique française devient la Françafrique.

 

Commentaires sur cet article