Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Aurait-on retrouvé l’Arche de Noé échouée sur le Mont Ararat (Turquie) à l’issue du déluge ? C’est du moins ce que viennent d’affirmer des évangélistes chinois en conférence de presse, comme nous le rapporte le Figaro. Le Mont Ararat a déjà été l’objet de plusieurs expéditions pour retrouver le bateau qui sauva la vie sur Terre. Ces expéditions, souvent avec le financement de structures évangélistes américaines et guidées par des chefs de projet parfois controversés comme Ron Wiatt, visaient à prouver qu’une formation géologique en forme de coque était l’empreinte fossile du navire biblique.


archeL’expédition chinoise quant à elle se détache des autres puisqu’elle ne porte pas sur cette formation géologique mais sur l’exploration d’une excavation au fond de laquelle auraient été trouvé des restes de coque en bois. Cette découverte a permis une datation C14 qui ferait remonter les vestiges à 4.800 ans.

Une découverte controversée

Faute de plus d’information les résultats de cette expédition doivent être pris avec de grandes précautions, et seule une fouille menée dans les règles de l’art pourra peut être déterminer la nature des vestiges découverts. La méfiance est d’autant plus de mise quand on sait que des groupes évangélistes comme ceux de Ron Wiatt avaient eux-mêmes annoncé la découverte de reliques bibliques soit après des interprétations hâtives, soit en fabricant eux-mêmes de pseudo preuves. Sans reporter ces attaques contre ce groupe expéditionnaire chinois, nous devons garder un certain scepticisme en attendant une étude plus approfondie...

Voir notre article : L'arche de Noé ou le mythe du déluge

{commentaire}181{/commentaire}