Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Alors que le calme revient peu à peu en Egypte, le musée du caire a commencé à dresser le bilan des vols commis pendant les récents évènements. Pour l'heure, dix-huit pièces datant de l'Egypte antique ont disparu du Musée national du Caire, a annoncé dimanche le nouveau sécretaire d'Etat égyptien pour les Antiquités Zahi Hawass. Plusieurs cambrioleurs avaient fait irruption le 28 janvier dans le musée près de la place Tahrir, au centre-ville du Caire, alors que se déroulaient des manifestations contre le régime d'Hosni Moubarak...

statuette_toutankhamon
Ainsi Il manque notamment «une statue en bois recouverte d'or du roi de la XVIIIe dynastie Toutankhamon porté par une déesse», des parties d'une autre statue du même pharaon, une statue en calcaire d'Akhénaton portant un plateau d'offrandes, une autre de Néfertiti en train de faire des offrandes et la tête en grès d'une princesse d'Amarna. Une enquête a été ouverte sur la disparition de ces pièces, a affirmé Zahi Hawass dans un communiqué, quia bon espoir de remettre la main sur ces trésors réputés invendables.

La communauté scientifique internationale s’était émue des risques de saccage début février. La secrétaire générale de l'Unesco, Irina Bokova, avait déclaré: «Je demande de façon solennelle que toutes les mesures nécessaires soient prises pour sauvegarder les trésors de l'Égypte, au Caire, à Louxor et sur tous les autres sites culturels ou historiques du pays.» Spontanément, la population, aidée par l'armée egyptienne, sétait organisée pour protéger le musée après l'annonce des premiers cambriolages.

 

Commentaires sur cet article