Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

Historien français spécialiste du Moyen Âge, Jacques Heers est décédé le 10 janvier 2013 à Paris. Élève de Fernand Braudel, assistant de Georges Duby, Jacques Heers écrivit de nombreux ouvrages principalement sur l’économie et la société médiévales. Encore récemment professeur honoraire de l’Université de Paris IV, Jacques Heers est né en 1924 à Paris. Débutant le métier d’instituteur au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il se passionne pour l’histoire et fait ses études en parallèle à la Sorbonne.


Rattaché au CNRS à partir de 1951, il prépare en Italie son doctorat d’État consacré à Gênes au XVe siècle et le soutient en 1958. Passant successivement par les facultés d’Aix-en-Provence, Alger, Caen, Rouen et Paris X, il termine sa carrière à la Sorbonne comme directeur des études médiévales. Il laisse derrière lui un legs considérable à l’histoire médiévale auquel Histoire-pour-tous tenait à rendre mémoire.

heers_coeurSi ces premiers travaux furent consacrés à l’étude de la ville dans les derniers siècles du Moyen Âge, Jacques Heers aborda de très nombreux domaines : des caraïbes à la première croisade ou la prise de Constantinople par les Turcs, il fit également de multiples biographies, citons celles de Jacques Cœur, Gilles de Rais ou encore Marco Polo et Christophe Colomb. Attaché au commerce et à la société médiévale, il s’intéressa tout particulièrement aux échanges en Méditerranée lors des XIVe et XVe siècles. Il n’hésita pas à prendre parfois position, que cela soit sur les rapports entre Orient et Occident ou pour dénoncer une certaine tradition historique autour des catégorisations des périodes historiques qu’il conteste notamment entre le Moyen Âge et la Renaissance.

Principales publications

Gênes au XVe siècle. Activité économique et problèmes sociaux, 1961.

L’Occident aux XIVe et XVe siècles. Aspects économiques et sociaux, 1963.

Le travail au Moyen Âge, 1965.

Le clan familial au Moyen Âge, 1974.

Christophe Colomb, 1981.

Esclaves et domestiques au Moyen Âge dans le monde méditerranéen, 1981.

Fête des fous et carnavals au Moyen Âge, 1983.

Marco Polo, 1983.

Machiavel, Paris, 1985.

La vie quotidienne à la cour pontificale au temps des Borgia et des Médicis, 1986.

La ville au Moyen Âge, 1990.

La découverte de l'Amérique, 1991.

Le Moyen Âge, une imposture, 1992.

Gilles de Rais, 1994.

Libérer Jérusalem. La première croisade, 1995.

Jacques Cœur, 1997.

De Saint Louis à Louis XI. Forger la France, 1997.

Louis XI, 1999.

Les Barbaresques, 2001.

Les négriers en terres d'islam, 2003.

Chute et mort de Constantinople, 2005.

L'histoire assassinée. Les pièges de la mémoire, 2005.

L'histoire oubliée des guerres d'Italie, 2009.

La naissance du capitalisme au Moyen Âge. Changeurs, usuriers et grands financiers, 2012.