De la chute de Rome à l'an mille, les femmes n'étaient l'objet d'aucune considération : on les enlevait, violait, jetait, tuait comme de vulgaires animaux ou objets. Les théologiens pensaient même qu'elles n'avaient pas d'âme ! C'est l'amour courtois chevaleresque, bien que "jeu" rituel masculin, qui a commencé à faire évoluer les mentalités et les rapports hommes/femmes.