Michel-Ange, appelé à Rome pour peindre le plafond de la chapelle Sixtine, mit quatre ans à réaliser cette œuvre. Allongé sur un échafaudage, il peignait étendu, le pinceau à bout de bras, la peinture coulant sur son visage, en rampant pour avancer et en se contorsionnant pour éviter d’ôter la peinture non sèche. Quand le pape venait le houspiller pour aller plus vite, Michel-ange n'hesitait pas à lui faire tomber des pots de peinture sur la tête !