Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

vietnam_helico

Le 29 mars 1973 les troupes américaines se retirent du territoire vietnamien conformément aux dispositions des accords de Paris signés le 27 Janvier 1973. C'est le début de la dernière phase du conflit connu sous le nom de "Guerre du Viêt Nam". Après le départ des autorités françaises en 1954, les Etats-Unis s'engagèrent rapidement aux côtés de la République du Viêt Nam (Sud Viêt Nam) dans sa lutte contre l'insurrection communiste entretenue par la République démocratique du Viêt Nam (Nord Viêt Nam) de Hô Chi Minh...

A l'origine simple soutien d'instructeurs et de forces spéciales, l'engagement américain prend un tournant décisif en 1964 lorsque après les incidents du Golfe du Tonkin (2 et 3 août) le président Johnson obtient une résolution du Congrès lui donnant la possibilité "de prendre toutes mesures nécessaires pour faire échec au communisme". S'en suit un engagement aéro-naval et terrestre massif des forces armées des Etats-Unis dont le dispositif atteindra jusqu'à plus de 500 000 hommes.

Aux côtés de l'armée de la république du Viet Nâm les américains affrontent le FNL (Viêt Cong, guérilla communiste au sud) et l'Armée Populaire Vietnamienne (armée régulière du Nord Viêt Nam). A la fois guerre civile, guerre de partisans et guerre conventionnelle de haute intensité, ce conflit se signale par sa grande cruauté et la démoralisation progressive des troupes US confrontées à des types d'affrontement pour lesquelles elles ne sont pas suffisamment préparées.

Un conflit sanglant sur fond de guerre froide

Malgré des pertes effrayantes les communistes (aidés par la Chine et l'Union Soviétique) parviennent à maintenir une pression constante sur les américains et leurs alliés, rendant la guerre particulièrement impopulaire aux Etats-Unis. Grand enjeu des élections présidentielles de 1969, elle force le président Nixon a adopter une stratégie de vietnamisation du conflit (dite doctrine "Nixon") qui aboutira au retrait progressif des troupes américaines.

Le régime du sud Viêt Nam, fortement corrompu se révélera par la suite incapable de tenir, et ce malgré le soutien logistique américain, face à la pression conjuguée du Viêt Cong et de l'APV. Le 30 Avril 1975, Saïgon tombe aux mains des communistes, ce qui permettra la réunification du pays, divisé depuis prés de 20 ans.

Ce conflit, certainement l'un des plus célèbres du 20ème siècle, se singularise par sa médiatisation et le rôle qu'y joua l'opinion publique américaine. D'une grande violence, marqué par de nombreuses exactions il fit plusieurs millions de victimes (dont une grande majorité de civils Vietnamiens), l'armée américaine y subissant ses plus lourdes pertes (58 000 morts) depuis la 2nde guerre mondiale.