Histoire pour Tous



Vos films (fiction) préfèrés sur la seconde guerre mondiale

Echanges sur les documentaires, séries, films, docu-fictions et jeux-vidéo autour de l'Histoire

Vos films (fiction) préfèrés sur la seconde guerre mondiale

Messagepar Kara Iskandar » 20 Nov 2009, 15:01

Comme j'imagine qu'il y a quelques passionnés de la seconde guerre mondiale sur ce forum, j'aurais voulu savoir quels sont vos films préférés (de fiction, mais pourquoi pas les documentaires aussi) sur cette période et pourquoi.

Voilà une petite sélection personnelle, forcément très subjective.

1: La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain). 1969: Guy Hamilton.
Certainement le film de combat aérien le plus ambitieux de son époque, il se propose de retracer le déroulement de la Bataille d'Angleterre de 1940.
Tout y est...des bombardements de Stukas, aux duels acharnés entre Bf 109 et Spitfire, de l'épuisement nerveux des pilotes à la détresse des civils et des auxiliaires, de la suffisance de Goering à la ténacité de Dowding...
L'équipe du film réalisa de vrais miracles pour faire voler les principaux appareils de l'époque (quitte à aller chercher les derniers He 111 encore en service en Espagne...), et les scènes de dogfight, sont admirablement servies par un casting irréprochable (Laurence Olivier, Curt Jürgens, Michaël Caine...entre autres).
Un classique du genre...

2: Croix de fer (Cross of Iron). 1977: Sam Peckinpah.
1943: les forces allemandes reculent dans le Kouban face à l'avancée de l'armée rouge.
Le sergent Steiner (James Coburn...magnifique), chef de section cynique, va s'opposer au nouveau chef de son bataillon le capitaine Stransky (Maximilian Schell...impérial), un arriviste prussien qui ne rêve que d'épingler une croix de fer à sa tunique...
Un des rares films de guerre américains à évoquer le front de l'est, Croix de Fer marque sur deux plans:
- Par la qualité de la reconstitution. Contrairement à de nombreux autres films de guerre des années 60 et 70, Croix de Fer met en scène des matériels authentiques (T34, PPSh-41, MP 40 etc...) et la différence saute aux yeux.
- Par le dynamisme et le réalisme des scènes d'action, brillamment mises en bobines par un Peckinpah au sommet de son art.
Le seul film de guerre de ce réalisateur, est clairement l'un de ses chefs d'oeuvre, et nous offre une confrontation magistrale, entre deux archétypes de classe (l'aristocrate prussien, et le sergent-homme du peuple).
Peckinpah y présente sa vision de la guerre, absurde et cruelle que révèlent avec force les derniers plans du film.

3: Paris Brûle t-il?. 1966: René Clément.
Tiré du livre de Lapierre et Collins, cette fresque historique dépeint les derniers jours de l'occupation allemande de Paris.
Ce film choral, rassemblant l'élite du cinéma français (Belmondo, Delon, Jean Pierre Cassel, Montand, Claude Rich, Simone Signoret...ainsi que Michel Fugain, Michel Sardou et Michel Berger dans de tous petits rôles ;) ) , offre un tableau saisissant des événements qui vont mener à la libération de Paris.
D'une précision quasiment documentaire, toujours juste, ce long métrage, parvient (un vrai tour de force) à présenter clairement l'interaction entre les différentes forces en présence.
On aura rarement fait mieux depuis.

4: Le Vieux fusil. 1975: Robert Enrico.
Récompensé par trois césars (dont celui du meilleur film et du meilleur acteur), ce film largement inspiré des évènements d'Oradour sur Glane, nous présente la vengeance d'un chirurgien de Montauban, confronté à la sauvagerie d'une section de la Waffen SS, responsable des meurtres sauvages de sa femme et de sa fille (et de nombreux autres civils).
Ponctué de nombreux flashbacks, Le Vieux fusil, offre une vision intimiste et toute en finesse, d'événements atroces.
Philippe Noiret en chirurgien bourgeois et placide, devenu machine à tuer, est proprement bluffant, et forme avec Romy Schneider, un couple de cinéma d'anthologie.
Tout simplement à voir.

5: Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan). 1998: Steven Spielberg.
Juin 1944, Normandie. Quelques jours après l'opération Overlord, une équipe de rangers américains se voient confier une mission hors norme: retrouver et ramener au pays, un parachutiste de la 101éme Airborne, dont les 3 frères sont déjà morts au combat.
S'en suit une équipée sanglante, dans une Normandie ravagée par la guerre, et dont le caractère absurde s'efface peu à peu, pour laisser place à une belle leçon d'humanité et de courage.
Outre une distribution de qualité (Tom Hanks impeccable comme souvent, Tom Sizemore intimidant comme jamais, et même un Vin Diesel encore relativement peu connu), ce film marque par le réalisme de ses scènes de combat (celle retraçant le débarquement à Omaha Beach, étant proprement à couper le souffle).
Il faut sauver le soldat Ryan, n'échappe pas aux défauts de nombreux autres films de guerre américains (un peu de sentimentalisme moralisateur), mais son côté spectaculaire, et le côté attachant de ses personnages, en ont fait une référence.

6: Un pont trop loin (A bridge too far). 1977: Richard Attenborough.
Tiré de l'ouvrage du même nom de Cornelius Ryan, ce film à grand spectacle nous narre le déroulement de l'opération Market Garden en septembre 44.
Doté d'une distribution exceptionnelle (James Caan, Sean Connery, Robert Redford, Michael Caine, Anthony Hopkins, Maximilian Schell), ce grand classique du film de guerre, prend sur lui de montrer une défaite (ou du moins un demi succès, tout dépend du point de vue) allié, et adopte un point de vue plus que critique à l'égard du responsable de l'opération, le maréchal Montgomery.
Bien que souffrant de certaines longueurs, et de quelques inexactitudes, ce long métrage n'en compte pas moins de beaux moments de bravoure, et développe toute une galerie de personnages fort justes.
Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul.
Charles de Gaulle
Avatar de l’utilisateur
Kara Iskandar
 
Messages: 3951
Inscrit le: 07 Oct 2009, 12:00
Localisation: Grenoble

Messagepar Eginhard 38 » 20 Nov 2009, 18:34

J'y ajouterais volontiers le diptyque de Clint Eastwood sur la bataille d'Iwo Jima, Mémoires de nos pères et Lettres d'Iwo Jima, ainsi que, toujours dans le Pacifique, La ligne rouge de Terence Malick. J'ai également beaucoup aimé Le bateau, film allemand dont le nom du réalisateur m'échappe.

Il y a aussi Papy fait de la résistance, mais c'est une autre catégorie.
In hoc signo vinces, coin coin ! - http://leseigneurdesoiseaux.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
Eginhard 38
 
Messages: 1474
Inscrit le: 20 Sep 2009, 12:52
Localisation: Lyon

Messagepar Kara Iskandar » 20 Nov 2009, 18:57

Eginhard 38 a écrit:J'y ajouterais volontiers le diptyque de Clint Eastwood sur la bataille d'Iwo Jima, Mémoires de nos pères et Lettres d'Iwo Jima.


Sniff je n'ai vu ni l'un, ni l'autre. :oops:
Mais je compte bien combler cette lacune. On ne m'en a dit que du bien!

Sinon le bateau: Das Boot de Petersen, excellent film en effet, avec une trés belle bande originale.
Un bon fim de sous marin!

Quant à Papy fait de la résistance...c'est une autre catégorie.
Dans le style comique je préfére la grande vadrouille :lol: !
Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul.
Charles de Gaulle
Avatar de l’utilisateur
Kara Iskandar
 
Messages: 3951
Inscrit le: 07 Oct 2009, 12:00
Localisation: Grenoble

Messagepar DrussDharan » 20 Nov 2009, 22:04

Patton est pas mal non plus.

De l'or pour les braves est assez intéressant, pas historique à ma connaissance mais il a tendance à montrer que l'armée n'est pas constituée que de chantres de la liberté.
Avatar de l’utilisateur
DrussDharan
 
Messages: 276
Inscrit le: 05 Nov 2009, 21:35

Messagepar Kara Iskandar » 20 Nov 2009, 23:19

DrussDharan a écrit:Patton est pas mal non plus.


Trés bon film! 7 oscars tout à fait mérités!
Le discours d'introduction est un vrai moment d'anthologie.

DrussDharan a écrit:De l'or pour les braves est assez intéressant, pas historique à ma connaissance mais il a tendance à montrer que l'armée n'est pas constituée que de chantres de la liberté.


J'aime beaucoup!
Dans le même genre les douze salopards, est une référence aussi. A noter que j'adore Telly Savalas qui jouait dans les deux!
Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul.
Charles de Gaulle
Avatar de l’utilisateur
Kara Iskandar
 
Messages: 3951
Inscrit le: 07 Oct 2009, 12:00
Localisation: Grenoble

Messagepar Tofraziel » 21 Nov 2009, 11:08

Exactement la même liste que Kara, en particulier "Croix de Fer". J'y ajouterais "Patton", que j'avais adoré, et "La Ligne Rouge".
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie"(Patrick Boucheron)
Avatar de l’utilisateur
Tofraziel
 
Messages: 6476
Inscrit le: 30 Oct 2009, 10:29
Localisation: les Limbes

Messagepar Kara Iskandar » 21 Nov 2009, 13:01

Tofraziel a écrit:Exactement la même liste que Kara, en particulier "Croix de Fer".


Ah ce film, je m'en lasse pas, un de mes préférés toutes catégories confondues :D .
Autre film sur la seconde guerre mondiale, intéressant par sa précision relativement documentaire: Tora Tora Tora. 1970: Richard Fleischer.
Contrairement aux autres films que j'ai pu citer, ce film américain ne brille pas forcément par son jeu d'acteur.
Cependant il présente avec clarté, le déroulement de l'attaque Japonaise sur la base de Pearl Harbor le 7 décembre 1941.
Si la reconstitution souffre de quelques erreurs et inexactitudes (notamment au niveau des navires montrés à l'écran, mais c'est compréhensible), l'ensemble est plaisant, et pour l'époque les scénes d'action sont fort bien réussies.
Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul.
Charles de Gaulle
Avatar de l’utilisateur
Kara Iskandar
 
Messages: 3951
Inscrit le: 07 Oct 2009, 12:00
Localisation: Grenoble

Messagepar Tofraziel » 21 Nov 2009, 13:45

"Tora, Tora, Tora" est surtout bien meilleur que "Pearl Harbor" qui, malgré Kate Beckinsale, est une purge...
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie"(Patrick Boucheron)
Avatar de l’utilisateur
Tofraziel
 
Messages: 6476
Inscrit le: 30 Oct 2009, 10:29
Localisation: les Limbes

Messagepar Kara Iskandar » 21 Nov 2009, 14:11

Tofraziel a écrit:"Tora, Tora, Tora" est surtout bien meilleur que "Pearl Harbor" qui, malgré Kate Beckinsale, est une purge...


C'est peu de le dire (la jolie Kate ne pouvait pas sauver le film à elle seule, encore que !).
Ce que je n'avais pas apprécié avec Pearl Harbor c'est l'aspect caricatural, et la conclusion sur le raid des trente secondes sur Tokyo...ça sentait vraiment la pilule pour faire passer le goût amer de la défaite, un peu inutile à mon avis.
Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul.
Charles de Gaulle
Avatar de l’utilisateur
Kara Iskandar
 
Messages: 3951
Inscrit le: 07 Oct 2009, 12:00
Localisation: Grenoble

Messagepar Dallas » 22 Nov 2009, 10:46

Le jour le plus long :)

Plutôt bien réussi pour l'époque (1962).

Dallas
HistoMachiniste
Avatar de l’utilisateur
Dallas
Administrateur
 
Messages: 3513
Inscrit le: 22 Juil 2009, 22:39
Localisation: Lyon

Suivant



AUTRES MESSAGES SUR LE MEME THEME


Retour vers L'Histoire à la télévision, au cinéma, et dans les jeux vidéo

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


cron