Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

r2Presque dix ans après la sortie du légendaire « Rome Total War » les fans du jeu de stratégie découvrent ce « Rome II » qu'on leur annonçait des plus prometteurs : graphismes exceptionnels, nouveautés tactiques et stratégiques, large choix de factions, diplomatie affinée... Histoire Pour Tous a testé pour vous ce qui a toutes les chances d'être LE jeu de l'année.coup-de-coeur



 


Total War : Rome II

Rattus1

Sur les tables depuis 2010, Rattus rentre dans le cadre des petits jeux mêlant un thème original à une mécanique de jeu efficace. Le thème, c’est l’épidémie de Peste Noire qui frappe l’Europe à partir de 1347 ; la mécanique c’est la majorité paradoxale. Distribué par les néerlandais de White Goblin Games, Rattus profite d’un succès évident auprès d’un public large, allant du passionné au joueur occasionnel.   Sans révolutionner le monde du jeu, Rattus propose des parties rapides et stimulantes dans un contexte jusqu’alors jamais abordé !  C’est alors l’occasion, de jouer la Peste, sans que cela ne puisse vous être reproché !

 


Rattus : jouez la Peste !

Logo de MEIOU

Histoire pour tous a le plaisir de rencontrer Gilles Gaudray, un des plus grands représentants de la scène du modding (modification d’un jeu vidéo en vue de l’amélioration ou de la transformation du jeu original) sur les jeux Paradox Interactive. Il nous parle de sa vision du jeu vidéo historique, sa passion pour l’histoire et de l’élaboration et la conception d’un des plus gros mod du jeu Europa Universalis III : MEOU.

 


Entretien avec Gilles Gaudray, créateur de Mods

diplomacy_carteDans un lointain passé le monde du jeu se résumait d’une part aux très sérieux mais austère échecs, et d’autre part aux jeux de hasard pour la famille comme le jeu de l’oie ou le Monopoly. C’est alors que vint Allan B. Calhamer. Cet éphémère employé des services diplomatiques américains allait révolution l’idée même du jeu. L’idée était la suivante: réunir des joueurs autour d’une carte et les laisser négocier entre-eux. Le but du jeu : la domination par la force et la discussion.

 


Diplomatie : l’Alpha et l’Oméga du jeu historique sur table

europa_dwPlus d’un an et demi après la sortie d’Europa Universalis III Complete qui comprenait le jeu original sorti en 2007 ainsi que les expansions Napoleon’s Ambitions et In Nomine, auxquelles une troisième expansion, Heir to the Throne, s’est ajoutée en 2009, les développeurs suédois de Paradox Interactive ont sorti en décembre dernier une quatrième et ultime (?) expansion, Divine Wind.

 


Europa Universalis III: Divine Wind
napoleon-total-warDepuis 2000 et la parution de Shogun, la célèbre série Total War n’en finit pas de combler les attentes à la fois des amateurs de jeux d’histoire, de jeux de stratégie et de jeux de guerre. Six opus plus tard, le concept est resté le même : permettre au joueur d’agir à la fois au niveau stratégique (au tour par tour), et à l’échelon tactique (en temps réel). Une combinaison de deux tableaux que l’équipe de The Creative Assembly a réussie avec bonheur, contrairement à d’autres titres. Dix ans après ses débuts, l’aventure se poursuit début 2010 avec la sortie d’un nouvel épisode, Napoléon : Total War.

 


Napoléon : Total War - Jeu vidéo PC