Cher lecteur, chère lectrice. La survie de notre site dépend intégralement des recettes publicitaires.
Pour nous soutenir et continuer de profiter à l'avenir des services offerts par notre équipe de bénévoles, merci de désactiver votre bloqueur d'annonces pour le site https://www.histoire-pour-tous.fr en l'ajoutant dans la liste des exceptions ;)

la malmaison« Moi la Malmaison, l’amie intime de Joséphine » écrit par Françoise Deville passionnée et collectionneuse d’objets de Joséphine et Bonaparte, préfacé par David Chanteranne historien, journaliste et rédacteur en chef de la revue « Souvenirs napoléoniens » est un ouvrage prometeur.

 

Une demeure chargée d'histoire

La Malmaison, « lieu où l’on ressent le mieux Napoléon et Joséphine » fut découverte par la future impératrice en 1793, lui fut vendue en 1799, transmise par héritage à Eugène son fils, passant d’un banquier suédois en 1827 dans les mains de la reine d’Espagne en 1842, puis à Napoléon III en 1861 pour être enfin léguée à l’Etat en 1904 et devenir un musée dédié au Consulat et à l’Empire.

La Malmaison fut la maison du bonheur où Napoléon a connu la joie de la jeunesse mais aussi le refuge de Joséphine après leur divorce. Elle y a fait réaliser des travaux et des transformations de pièces, y a installé des collections de tableaux, de vases étrusques, de sculptures et minéraux ; le magnifique parc fut agencé avec des jardins à l’anglaise, une grande serre accueillant des plantes de la Martinique, de l’Océanie, sans oublier les animaux divers lui rappelant sa jeunesse.

Tout au long de l’ouvrage, l’auteur retrace la vie de Joséphine de Beauharnais et celle de Bonaparte, de la naissance à la mort, en insistant sur leurs caractères respectifs, leurs moments heureux, leurs coups de cœur, leurs émotions, leurs moments intimes, leurs journées « types », les rencontres, les fêtes, les moments de guerre, les exploits, les enfants de chacun et leur vie, les temps difficiles, la mélancolie, la tristesse ; l’ensemble est agrémenté de détails surprenants et parfois amusants et de lettres personnelles ou adressées à des amis communs.

C’est un bel ouvrage, intéressant, pourtant un peu compliqué pour le lecteur novice, car il n’existe pas vraiment de suite chronologique.

Moi la Malmaison L´amie intime de Joséphine, de Françoise Deville. Editions de La Bisquine, avril 2018.