Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité La ville au Moyen Âge (Cahiers Science & Vie)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La ville au Moyen Âge (Cahiers Science & Vie)

Le dernier cahiers de Science & Vie, passionnant et richement illustré, est entièrement consacré à la ville au Moyen Âge, qui consacre le grand réveil du monde urbain. Après le déclin de la ville antique et une longue période d'endormissement, où la population se retrouve partagée en deux camps -guerriers et seigneurs d'un côté et paysans de l'autre-, l'Occident connaît en l'an mille un formidable mouvement d'urbanisation...

Les faubourgs des vieilles cités s'étoffent, de nouveaux bourgs voient le jour. La ville médiévale se réinvente et s'affirme entre le Xe et le Xllle siècle. Tout en s'intégrant parfaitement au système féodal, elle en ignore certaines valeurs pour instaurer un ordre plus égalitaire, plus solidaire. Quelles sont les raisons de ce grand essor, le plus ample qu'ait jamais connu l'Occident ? Comment s'inscrit-il dans la société médiévale ? Quel système d'organisation se met en place dans cet espace clos de murailles ?

Pourquoi le monde urbain se réveille-t-il au Moyen Age ?

cahiers_moyen_ageEn l'an mille, l'Occident connaît une forte croissance démographique, faisant passer sa population de 15 millions vers l'an 600 à 22 millions vers l'an 950 pour atteindre 55 millions juste avant la Grande Peste de 1348. Cet essor sans précédent se produit dans une période de relative accalmie, qui suit la fin de la conquête arabe et des guerres féodales, ainsi que dans une phase d'éradication -provisoire- des épidémies de peste et de variole.

Cette « crue des hommes » durable et de grande ampleur s'accompagne d'une hausse de la production agricole, rendue possible par de nouvelles techniques qui permettent d'augmenter le rendement des cultures, et par des campagnes de défrichement et déforestation qui étendent la surface des terres cultivables.

La population toujours plus nombreuse se regroupe pour former des bourgs et des villes, hérissées de tours et de clochers et entourées de murailles. Plusieurs formes de villes émergent alors : le bourg castrai, la bastide, la circulade, la ville double ...Les bâtiments gagnent en hauteur, tout type de matériaux est utilisé, la diversité architecturale est importante. Il est intéressant de noter que Paris est alors la plus grande ville de tout l'Occident et que l'Italie a le réseau urbain le plus dense.

Quels systèmes d'organisation se mettent en place ?

Dans ce contexte de développement urbain, l'artisanat et le commerce se développent en s'appuyant sur uneéconomie monétaire. Sculpture, orfèvrerie, teinture des tissus, travail du fer, de l'ivoire et des métaux précieux ... Paris excelle dans tous les domaines de l'artisanat, alors que les autres villes d'Occident ont tendance à plus se spécialiser. Les ateliers et les boutiques fleurissent. La ville du Moyen Age compte jusqu'à 250 métiers différents et le textile représente à cette époque la deuxième activité économique après l'agriculture,

Dès le Xlle siècle, les villes, avec leurs foires et leurs échoppes, deviennent les plaques tournantes du commerce. La valeur des produits échangés s'accroît. Il devient alors nécessaire de disposer de pièces de monnaie en quantité suffisante. Or, la pénurie de métaux ne le permettant pas, c'est alors qu'est inventée la lettre de change, ancêtre du chèque, en 1250.

L'organisation du pouvoir évolue vers plus d'autonomie, plus de mixité sociale et la mise en place d'institutions municipales qui établissent des chartes pour régir les droits et les libertés urbaines.

L'université fait son apparition. Lieu de concentration des connaissances, elle donne naissance à une élite intellectuelle, qui se positionne face aux élites religieuse et politique. L'Eglise s'adapte à l'essor des villes. Le maillage très serré des paroisses permet de contrôler efficacement les individus. Certaines pratiques religieuses se modifient : développement des processions, autels portatifs pour célébrer la messe à l'extérieur des lieux de culte,...

Interviews

- Jacques Le Goff « Au temps de la campagne s'oppose le temps de la ville »

- Philippe Prost « Aujourd'hui, la ville se place dans une logique inverse de celle du Moyen Age »

Les cahiers de Science & Vie : la ville au Moyen Âge, décembre 2010, actuellement en kiosque.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire