Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Origine et histoire de la Saint Patrick

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Origine et histoire de la Saint Patrick

saint_patrick_2

Le 17 mars, jour de la Saint Patrick est très symbolique pour les Irlandais où qu’ils soient. Il est ainsi coutume de festoyer aux quatre coins du monde mais surtout en Irlande, aux Etats-Unis et au Canada. Jour férié depuis 1903 en Irlande, le 17 mars est l’occasion d’honorer le jour d’anniversaire de la mort de Saint Patrick (385-461), l’évangélisateur de l’île verte, et aussi d’accueillir le printemps à travers des parades, chants et danses. Découvrez à travers cet article qui était ce célèbre personnage, l’origine de ce jour religieux et des symboles clefs tels que le trèfle.

 

Saint Patrick : l’évangélisateur de l’Irlande

Maewyn Succat plus connu sous le nom de Saint Patrick serait né vers 385 en Grande Bretagne, probablement en Ecosse. Il est considéré comme le fondateur du christianisme irlandais et c’est en son honneur que l’on célèbre le 17 mars, date d’anniversaire de sa mort. Son passé est entremêlé d'histoire et de mythes. Saint Patrick aurait été enlevé à l’âge de 16 ans par des pirates et vendu comme esclave à un druide irlandais qui en fit un berger. Selon la légende, après avoir rencontré Dieu en rêve, il décide de s’échapper sur les côtes normandes pour étudier la théologie et devenir prêtre. Il suit les enseignements de Saint Germain d'Auxerre et l’accompagne dans ses missions.

Ce dernier le recommande auprès du pape célestin 1er qui ordonne par la suite à Saint Patrick d’évangéliser l’Irlande. Il y retourne en 432 afin de convertir les rois irlandais et tente alors d’expliquer au roi Aengus la notion de trinité (père, fils et Saint-Esprit) par le biais d’un trèfle (actuel symbole national). A noter que l’île n’était pas vierge de tout message chrétien avant son passage en raison de l’arrivée antérieure de certains missionnaires venus de Grande-Bretagne et d’Espagne à la fin du IVème siècle.

saint-patrickD’après le mythe, il est dit que Saint Patrick réussit à chasser tous les serpents d’Irlande en les faisant périr dans les flots. L’Irlande n’a cependant jamais accueilli de serpents. Il est plus probable qu’il s’agisse d’une métaphore associant les reptiles aux druides dont les croyances païennes étaient  considérées comme diaboliques. Lors de sa quête, Saint Patrick est ordonné évêque et fait ériger de nombreux monastères. Par la suite, il part à Rome en 444, rencontre le pape et revient en Irlande pour fonder son propre évêché : la cathédrale de l’évêché d’Armagh. Après une longue période d’évangélisation, il décide de se retirer à Downpatrick, en Irlande du Nord où il meurt le 17 mars 461.

De la fête religieuse à la fête nationale

Au-delà de l’événement festif et commercial, la Saint Patrick est aussi et surtout une journée sainte où il est coutume d’aller à la messe et de porter une feuille de trèfle à la boutonnière.

C’est au XVIIème siècle que l’Eglise Catholique reconnaît la Saint Patrick comme une fête religieuse. En 1631, le pape Urbain VIII déclare le 17 mars, jour de la fête de la Saint Patrick et l’intègre au calendrier chrétien. Cette journée se tient pendant le Carême (40 jours de jeûne) mais il est possible de rompre le jeûne à cette occasion. La fête est déplacée au lundi lorsqu’elle se déroule un dimanche.

C’est bien plus tard que cette journée deviendra officiellement patriotique et populaire. Le 17 mars est déclaré férié en Irlande dès 1903 par un acte du parlement britannique avec le Bank Holiday Ireland Act grâce au député James O'Mara. Ce denier est d’ailleurs à l’initiative d’une loi interdisant l’ouverture des bars pendant cette journée, loi en vigueur jusque dans les années 1970.

Festivals et symboles

Parade_Dublin_5Il faut savoir que la première manifestation de la Saint Patrick ne s’est pas tenue sur le sol irlandais mais aux Etats-Unis, à Boston en 1737. En Irlande, la première parade a eu lieu en 1931. Dès lors, plusieurs grandes villes en organisent telles que Dublin, Cork, Limerick, Galway, Derry, Kilkenny, Belfast ou encore Waterford.

La Saint Patrick est également fêtée au Canada, à Montréal qui depuis 1824  accueille la plus grande parade du pays. A Chicago, depuis plus de 40 ans les eaux de la rivière sont colorées en vert. Celle de New York est la plus grande célébrée dans le monde car elle a rassemblé en 2006 un défilé de 150 000 personnes suivi par 2 millions d'autres. La popularité de la Saint Patrick en Amérique est le résultat de l’importante émigration irlandaise du XIXème siècle causée par la famine.

C’est en 1995 que le gouvernement irlandais décide de transformer la parade en un festival de cinq jours ! Le premier festival de 1996 a rassemblé plus de 430 000 irlandais. Il se compose traditionnellement de parades, feux d’artifice, musiques et danses irlandaises. La couleur verte symbole du Printemps est de rigueur ainsi que le port du trèfle, du chapeau et de la tenue de leprechaun. Le leprechaun est un petit lutin d’une trentaine de centimètres, à la barbe rousse et vêtu de vert. Ce nom provient d’un mot d'origine irlandaise "lechorpan" signifiant "petit homme". La légende raconte que si l’on en attrape un, il est tenu de révéler son trésor au pied d’un arc en ciel.

 

Eléments de bibliographie

- Patrick Mahé, Saint Patrick, Hoëbeke, 2008.

- Histoire de l'Irlande et des irlandais, de Pierre JOANNON. Tempus 2009.

- Joseph McCullough, A Pocket History of Ireland, 2010

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire