Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Films/Séries Films Le Choc des Titans - Film (2010)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le Choc des Titans - Film (2010)

titans

Reprenant le « péplum fantastique » du même nom réalisé en 1981 par Desmond Davis, « Le Choc des Titans » plonge le spectateur dans 2h de grand spectacle hollywoodien en 3D ! Mais derrière cette production à gros budget et cette récupération du héros Persée ne voit-on pas un besoin de notre société, à l’instar des anciens, d’utiliser le mythe pour extérioriser ses interrogations les plus profondes ?

 

 

 

Un scénario aux antipodes de la vision traditionnelle de Persée

« Le Choc des Titans », un titre sensation choisi pour donner une impression d’action intense, d’enjeu sensationnel… Il s’agit avant tout d’un titre aguicheur et commercial étant donné que jamais dans le scénario (si ce n’est une allusion furtive en introduction) il n’est fait mention des « Titans » mythologiques.

Le film suit en réalité le héros Persée dans ses mésaventures, mais là encore les amateurs de lettres classiques risquent d’être déçus. En effet, si le film reprend certains passages clefs de l’histoire de Persée (le coffre jeté à la mer, le combat contre Méduse, l’arrogance de Cassiopée, le sauvetage d’Andromède avec Pégase ou même le passage devant les Grées…), il les remanie amplement et les intègre dans une problématique nouvelle avec de nouvelles créatures.

Les hommes ont décidé de se passer des dieux (pour des raisons vagues, de peu de récompenses pour les prières) et se mettent à détruire les temples, les statues… Pour les punir, les dieux autorisent Hadès à ravager Argos avec le kraken si la princesse Andromède n’est pas sacrifiée.

Avide de prendre la place de son frère Zeus, Hadès espère ainsi affaiblir les olympiens en affaiblissant les hommes pour être en mesure de faire son coup d’Etat.

Un petit groupe d’hommes, dont Persée évidemment, est désigné pour tuer le kraken avec le soutien plus ou moins passif de Zeus.

Le choc des titans : une réussite visuelle

titans2

 

Visuellement, le film vaut le déplacement. Les équipements ne sont pas historiques, mais les mythes sont intemporels. C’est principalement la 3D (rajoutée après le phénoménal succès d’Avatar) qui rend ce film intéressant sur un plan visuel, les paysages grecs rendent mieux que le paysage de Pandora d’Avatar (là, c’est une question de goût). Alors oui, si vous vous voulez vous distraire avec des scènes de combats singuliers en 3D n’hésitez pas à aller voir ce film.

Pour ce qui est de la représentation des créatures mythologiques, les armures étincelantes des dieux leur donnent plus une allure de « Chevaliers du Zodiaque » qu’autre chose, quand au pégase noir il n’est pas sans nous rappeler les publicités pour « Taureau ailé ».

A contrario, Méduse est particulièrement bien réussie avec un visage à la fois doux et terrifiant.

En conclusion, le Choc des Titans est un film visuellement attractif, du moins tant que nous ne sommes pas encore trop habitués à la 3D. Certains s’extasieront devant les duels épiques, d’autres garderont en travers de la gorge cette liberté prise avec l’épopée traditionnelle de Persée.

Le mythe, support universel de nos interrogations

titans3

Maintenant y a-t-il une épopée traditionnelle ? Le mythe de Persée, comme tous les mythes, n’a cessé d’être réécrit, complété, modifié… Un mythe ne vit pas par une version mais par toutes ces facettes qui reflètent les valeurs, les peurs ou les attentes de la société qui l’écrit. Alors peut-être est-il intéressant de regarder ce film en réfléchissant à ce qu’il reflète de notre société (oui normalement un film d’action hollywoodien n’est pas fait pour réfléchir mais on peut quand même) au-delà même du brassage des cultures, matérialisé ici par le brassage des mythologies (scandinave, grecque…)

Alors, à travers ce Persée et ces hommes qui défient les dieux, à travers ce héros qui ne cesse de refuser les armes divines pour se battre en homme, on voit peut-être un reflet d’une société rejetant farouchement tout ce qui est spirituel au profit d’un rationalisme matérialiste.

De même, tout au long du film la relation au paternel (Zeus le père, mais également le beau-père ressuscité) est très ambiguë, comme symbole d’une distanciation de l’individu par rapport à la famille.

N’avons-nous pas à travers ce nouveau mythe de Persée, à la pointe de la technologie, le reflet d’une société individualiste et matérialiste ? C’est à réfléchir. Comme quoi, même au XXIème siècle les mythes restent des canevas parfaitement exploitables par nos arts contemporains.

Le choc des Titans, de Louis Leterrier, DVD Warner Bros, 08-2010.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire