Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Histoire des Jeux olympiques d'hiver

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Histoire des Jeux olympiques d'hiver

jo hiverLes Jeux Olympiques d'hiver ont beaucoup moins de notoriété que les Jeux Olympiques d'été, faisant moitié moins de recettes, étant beaucoup plus difficiles à organiser en raison de la géographie et des aléas météorologiques, mais restent l'un des événements culturels les plus importants de notre histoire, touchant des milliards de personnes sur terre avec toujours la même pensée « toujours plus grand, toujours plus fort ».

 

L'origine des Jeux Olympiques

Les premiers Jeux antiques ont été célébrés à partir de 776 av. J.-C., dédiés aux dieux grecs et se déroulant en Olympie jusqu'en 393 après J.-C., date à laquelle l'empereur Théodose Ier va les abolir.
En Olympie, les temples et monuments côtoyaient les palestres et gymnases, ainsi que les lieux d'entrainement et d'hébergement. Lors des JO de cette époque, les jeunes gens prouvaient leur qualité physique ainsi que leur bonne relation avec autrui.
Le feu sacré brûlait en permanence sur les lieux, au milieu des sites sportifs symbole de notre flamme olympique actuelle.
Le vainqueur de chaque épreuve était applaudi, recevait une palme, des rubans noués autour de sa tête et ses mains. A la fin des JO, les juges posaient une couronne de rameau d'olivier sur la tête du vainqueur olympique.

La reprise des Jeux

JO congrès 1894Pierre de Coubertin, né à Paris en janvier 1863 et mort à Genève en septembre 1937, était très attaché au sport et décide un jour d'hiver 1892 de rétablir les Jeux Olympiques, mais personne n'y croit vu l'ampleur de la tâche, surtout que le sport était considéré comme activité frivole, préjudiciable au savoir et à l'intellect. Il faut rénover les jeux antiques, fonder un comité d'organisation et lancer un mouvement international. Le Congrès olympique du 16 avril 1684 permet donc au baron de Coubertin de fonder le premier Comité Olympique International (CIO) le 23 juin. Heureux, il dirigera cette institution pendant trente ans, jusqu'en 1925. Les premiers Jeux Olympiques peuvent s'ouvrir à nouveau et Athènes est désignée pour les organiser en avril 1896. Lors de ce Congrès, il a été décidé de ne pas faire de Jeux Olympiques séparés, mais le pays organisateur pourrait instaurer des compétitions de sports d'hiver sous le patronage du CIO, si sa géographie et son infrastructure le lui permettaient.

Le Comité International Olympique (CIO)

Le CIO présidé au départ par un Grec, fait fonction d'autorité suprême, assurant l'organisation régulière des jeux, faisant la promotion du sport auprès des jeunes, encourageant les valeurs olympiques afin que règne la courtoisie et que soit bannie la violence, soutenant la promotion des femmes pour une égalité entre hommes et femmes, luttant contre le dopage des athlètes, assurant l'expansion des villes et pays hôtes. Ainsi la charte olympique explique « L'Olympisme est une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l'esprit. Alliant le sport à la culture et à l'éducation, l'Olympisme se veut créateur d'un style de vie fondé sur la joie dans l'effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels » et « le plus important aux Jeux olympiques n'est pas de gagner mais de participer, car l'important dans la vie ce n'est point le triomphe mais le combat ; l'essentiel, ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu ».

Les prémices des JO d'hiver

Avant que n'existent les JO d'hiver, la Suède organisait déjà sa première compétition « multi sport hiver » internationale en 1901. Les jeux nordiques patronnés par l'un des membres fondateurs du CIO et ami de Coubertin, eurent lieu en 1903 et en 1905 puis tous les quatre ans jusqu'en 1926. En 1912, les JO d'été vont se dérouler en Suède et le secrétaire du CIO Eugenio Brunetta d'Usseaux demande d'y inclure une semaine de sports d'hiver ; la proposition est refusée mais acceptée pour les JO de 1916 à Berlin. Finalement, tout sera annulé pour cause de Première Guerre mondiale.

Les premiers JO d'hiver

Les JO reprennent après la guerre, en Belgique, incluant du patinage artistique et du hockey sur glace. Puis la France est désignée pour organiser les JO d'été en 1924, avec autorisation de constituer une « semaine internationale de sports d'hiver » séparée. Chamonix accueille en janvier 1924, seize épreuves sur onze jours, comprenant du patinage artistique, le combiné nordique, du hockey sur glace, du curling et du bobsleigh, recevant plus de 250 athlètes. Un an plus tard, le CIO décrète officiellement que les premiers Jeux Olympiques d'hiver ont eu lieu en France en janvier 1924.

Quelques faits marquants des JO

liste des JOLes seconds JO de 1928 en Suisse accueillent 25 pays et 464 athlètes qui vont participer aux 14 épreuves malgré les conditions météo déplorables. Le blizzard est présent à la cérémonie d'ouverture, l'épreuve des 50 kms de ski de fond se déroule par une température allant de 0° à 25°, les épreuves de patinage de vitesse sont purement et simplement annulées.

Les JO de 1932 s'éloignent de l'Europe et ont lieu dans l'état de New-York. De ce fait, seulement 252 athlètes représentent 17 pays. L'américain Eagan rentre dans l'histoire : après avoir gagné l'or en boxe aux JO d'été en 1920, il remporte à nouveau l'or au bobsleigh. La remise des médailles a lieu pour la première fois sur un podium.
Février 1936 est le mois des bouleversements lors des JO en Allemagne à Garmisch-Partenkirchen. Les professionnels étant exclus des épreuves, les suisses et autrichiens boycottent les épreuves de ski.

La Seconde Guerre mondiale est là, les JO n'auront pas lieu en 1940 ni en 1944. De ce fait, pour les premiers JO d'après guerre en 1948 en Suisse, les allemands et les japonais ne sont pas invités. Malgré les vérifications faites par le CIO, deux équipes américaines en hockey se présentent et affirment être l'équipe nationale du pays. Les sessions de JO des années suivantes vont être des « première fois » : en 1956 en Italie retransmission sur la TV ; l'Union soviétique entre aux JO ; en 1960, la Californie voit l'arrivée du biathlon et du patinage de vitesse féminin, du village olympique et de l'ordinateur pour compiler les résultats ; en 1968 en France les 1158 athlètes des 37 pays sont vus en couleur dans le monde entier à la télé ; en 1976, l'Autriche présente la mascotte officielle des JO d'hiver ; en 1984, le CIO décide d'organiser les JO été et hiver, séparément et alternativement tous les deux ans à partir de 1994.

Les différentes épreuves

Au départ en 1924, les épreuves concernaient le bobsleigh, le ski de fond, le saut à ski et le combiné nordique, le curling, le patinage artistique et le hockey sur glace. Le skeleton apparait en 1928, suivi par le ski alpin en 1936. Après la guerre, le biathlon en 1960 et la luge en 1964 se rajoutent aux épreuves des JO. Ce n'est qu'à partir des années 1990 que les nouvelles disciplines plus novatrices font leurs débuts olympiques comme le ski acrobatique en 1992 et le snowboard en 1998.

L'avenir des Jeux Olympiques d'hiver

A plusieurs reprises lors des JO d'hiver, il manquait de neige et les canons étaient bien utiles pour couvrir certaines pistes. Avec le réchauffement climatique, on peut se poser encore plus de questions. L'université autrichienne de Waterloo et les scientifiques du Centre de Recherche Canadien ont réalisé une longue étude portant sur les conséquences de ce réchauffement pour les stations de sports d'hivers ayant accueilli les JO depuis 1924 et ont conclu « au rythme auquel la terre continue à se réchauffer, de nombreux sites ne pourraient plus permettre la compétition ». Que vont devenir les Jeux Olympiques d'Hiver ?

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire