Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Aux origines de la Saint Valentin

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Aux origines de la Saint Valentin

Saint_ValentinLe 14 février est fêté comme étant le jour des amoureux. Alors qu’il est devenu coutume d’offrir quelques attentions particulières à sa moitié, on peut légitimement se poser la question du choix de cette date et du lien avec Saint Valentin. D’ailleurs que sait-on de ce saint que l’Église a remplacé dans son calendrier par Saint Cyrille et Saint Méthode à la fin des années soixante ? Voici quelques éléments de réponse.

 

 

Saint Valentin de Terni

Le 14 février, plusieurs Valentin béatifiés sont célébrés. Toutefois Saint Valentin de Terni est celui le plus généralement assimilé à la fête des amoureux. Selon le Martyrologue romain, Saint Valentin de Terni était un prêtre thaumaturge qui vivait sous le règne de l’empereur romain Claude II, dit le Gothique. En 269, Saint Valentin aurait été arrêté, flagellé, emprisonné puis décapité sur la voie Flaminienne à Rome par ordre de Placide, préfet de Terni. Trois chrétiens (Saints Procule, Éphèbe et Apollône) venus prier de nuit auprès de son corps furent également exécutés. D’autres disciples de Saint Valentin auraient été victimes des persécutions antichrétiennes comme Saint-Craton, dit « l’Athénien », un professeur de rhétorique baptisé par Saint Valentin qui fut exécuté avec sa famille à Rome.

Quand le Christianisme ne fut plus persécuté et devint religion d’état le culte de Saint Valentin se répandit, notamment en Bavière. En effet, des reliques furent apportées à Mais, puis à Passau en 764. Le Saint patron y est là-bas représenté avec un enfant infirme couché à ses pieds rappelant que le saint fut thaumaturge. Il est d’ailleurs invoqué pour la guérison des épileptiques. Mais outre ses talents de guérisseur, Saint Valentin est également le patron des apiculteurs et des fiancés.

Claude_II

La fête des amoureux

Le lien entre Saint Valentin et les amoureux n’est pas tout à fait éclairci et plusieurs hypothèses sont avancées et se complètent.

On a parfois fait remarquer que Saint Valentin patron des amoureux avait été le fer de lance de l’Église, et plus particulièrement du Pape Gelase Ier (vers 498) pour contrecarrer la fête païenne des Lupercales. Durant cette fête en l’honneur de Faunus un bouc était sacrifié dans la grotte du Lupercal (au pied du mont Palatin), puis les prêtres de Faunus enivrés couraient dans les rues avec des lambeaux de peau de chèvre avec lesquels ils touchaient les passants. Pour une jeune femme, être touchée devait assurer une meilleure fertilité et faciliter l’accouchement. Toutefois, et même si la fête païenne fut progressivement éclipsée par la fête chrétienne, la fête de la Saint Valentin ne semble pas avoir été consacrée aux couples à cette époque ce qui contredit l’idée d’une fête antipaïenne faite sur mesure.

En effet, le lien entre Saint Valentin et l’amour courtois ne semble faire son apparition qu’au Moyen-âge, vers le XIVe siècle, alors que l’on considérait que le 14 février (date certainement fixée au Vème siècle), correspondait à la période où les oiseaux commencent à s’apparier : la fête du saint correspondait donc à une période naturelle de mise en couple. En référence à cette vision naturaliste et poétique de l’amour, les jeunes gens s’échangeaient alors des billets en s’appelant mutuellement leur Valentin(e). Cette tradition principalement anglo-saxonne se diffuse sur le continent par des poètes comme Othon de Grandson.

carte_ancienne

Dans un même temps naissent diverses légendes autour de Saint Valentin qui rapprochent le Saint des jeunes amoureux : ainsi raconte-t-on qu’il fut arrêté parce qu’il célébrait des mariages alors que Claude II les avait interdits à ses soldats. On raconte également qu’il rendit la vue à la fille de son geôlier qui venait le visiter quotidiennement pour qu’il lui décrivît le monde : avant d’être décapité, le saint lui aurait fait parvenir un billet signé « Ton Valentin ». La ferveur nouvelle des amoureux envers Saint Valentin aurait entrainé l’officialisation de ce patronage par l’Église à la fin du XIVe siècle sous le Pape Alexandre IV.

Au XIXe et au XXe la Saint Valentin se popularise crescendo avec l’envoi de cartes entre amis et entre amoureux, puis presque exclusivement entre ces derniers. Toutefois, en 1969, l’Église catholique retira de son calendrier la fête des saints considérés comme légendaires : Saint Valentin, dont l’histoire restait obscure, fit partie du lot. C’est ainsi que contrairement à ce qu’annonce peut-être votre calendrier le 14 février est devenu la fête de Saints Cyrille et Méthode (deux frères qui évangélisèrent les Slaves au IXe siècle) ! Cela n’empêche pas que Saint Valentin de Terni reste célébré ce jour-là dans quelques paroisses et fait partie intégrante de la culture occidentale chrétienne.

Source :

- Martyrologue romain de l’Église catholique

- BAUDOIN Jacques, Grand livre des saints. Culte et iconographie en Occident, Créer, 2006.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire